Affaire Tapie : un enregistrement semble confirmer l'implication de Guéant

L\'ancien secrétaire général de l\'Elysée, Claude Guéant, le 13 juin 2012 lors de la campagne des législatives à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).
L'ancien secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, le 13 juin 2012 lors de la campagne des législatives à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Dans un enregistrement téléphonique publié par Mediapart, un homme qui serait Bernard Tapie évoque l'implication de Claude Guéant dans les négociations fiscales qui ont suivi le règlement judiciaire de l'affaire du Crédit Lyonnais.

Claude Guéant s'est-il personnellement impliqué dans l'affaire dite "Tapie-Lagarde", ayant conduit au versement de près de 400 millions d'euros à l'homme d'affaires ? Un enregistrement publié lundi 11 mars par Mediapart semble indiquer que l'ancien secrétaire général de l'Elysée a en tout cas joué un rôle dans les négociations fiscales qui ont suivi la décision judiciaire.

Dans cet enregistrement, que Mediapart a transmis à la justice, une voix qui semble être celle de l'homme d'affaires fait état de tractations avec le cabinet d'Eric Woerth, alors ministre du Budget pour établir le montant d'impôts qu'il devra payer sur la somme qui lui a été allouée par le tribunal d'abitrage. Ce tribunal était chargé de régler le litige qui l'opposait au Crédit lyonnais.

Guéant, médiateur entre Tapie et Woerth ?

Détaillant les schémas possibles, Bernard Tapie évoque l'implication de Claude Guéant. Ce dernier aurait, selon l'interprétation de Mediapart, joué les médiateurs entre lui et le cabinet d'Eric Woerth. 

Claude Guéant, dont le bureau et le domicile ont été perquisitionnés par la justice fin février, nie avoir pesé dans la procédure initiale ayant bénéficié à Bernard Tapie.

Vous êtes à nouveau en ligne