Affaire Tapie : Stéphane Richard va rester à la tête d'Orange

Stéphane Richard, l\'actuel PDG d\'Orange, le 8 octobre 2009 à Bordeaux (Gironde).
Stéphane Richard, l'actuel PDG d'Orange, le 8 octobre 2009 à Bordeaux (Gironde). (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

Les représentants de l'Etat au conseil d'administration d'Orange voteront lundi pour le maintien à son poste du PDG de l'entreprise, mis en examen dans l'affaire Tapie. C'est François Hollande qui l'a annoncé sur M6. 

Stéphane Richard va sauver son poste. Les trois représentants de l'Etat au conseil d'administration d'Orange voteront en effet, lundi 17 juin, pour le maintien à son poste du PDG de l'entreprise, mis en examen dans le cadre de l'affaire Tapie. C'est François Hollande qui l'a annoncé dimanche sur M6, dans l'émission "Capital". Ces trois voix vont s'ajouter à celles des administrateurs indépendants, dont quatre au moins sur sept sont favorables à la reconduction de Stéphane Richard. 

"Tant que Stéphane Richard peut être dirigeant de cette entreprise sans qu'il y ait de conséquences de la procédure judiciaire, il restera", a dit le président de la République, qui a ajouté : "Il peut rester dès lors que la procédure judiciaire lui permet encore d'être dirigeant de l'entreprise."

Soutenu par les syndicats d'Orange

L'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde au ministère de l'Economie a été mis en examen pour son rôle dans l'arbitrage suspect accordé à Bernard Tapie en 2008. Par cette procédure, l'homme d'affaires a touché 403 millions d'euros pour solder le litige l'opposant au Crédit lyonnais sur la revente d'Adidas.

Stéphane Richard a reçu le soutien de syndicats d'Orange, où régnait avant son arrivée un climat social difficile, avec une série de suicides de salariés. Des personnalités de l'opposition, comme l'ancien ministre de l'Economie François Baroin, ou l'ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, l'ont également soutenu.

 

 

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne