Affaire Tapie : malgré sa relaxe, l'homme d'affaires doit toujours rembourser 403 millions d'euros

FRANCE 2

Bernard Tapie a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris mardi 9 juillet. En plateau, le journaliste de France 2 Dominique Verdeilhan revient sur l'épilogue de ce long feuilleton judiciaire.

La justice a estimé qu'il n'y avait pas eu d'escroquerie dans l'arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit lyonnais. L'homme d'affaires a été relaxé, ainsi que tous les autres prévenus, mardi 9 juillet. "D'un côté vous avez une justice civile qui en 2015 avait considéré qu'il y avait fraude et qui avait donc annulé cet arbitrage. Aujourd'hui, c'est une justice pénale qui, arguments à l'appui, estime qu'il n'y a aucune escroquerie", rappelle le journaliste de France 2 Dominique Verdeilhan.

Christine Lagarde seule condamnée

À cela s'ajoute une troisième décision tout autant contradictoire, "c'est celle qui avait condamné en 2016, avec dispense de peine, Christine Lagarde, qui était alors ministre de l'Économie, et qui est donc la seule personne condamnée dans ce dossier", poursuit le journaliste en plateau. Mais Bernard Tapie va tout de même devoir rembourser les 403 millions d'euros qui lui avaient été attribués en 2008, car la décision d'aujourd'hui n'a aucune influence sur celle d'il y a quatre ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne