Les sujets du jour
Donald TrumpPrélèvement à la sourceClimatEmmanuel Macron

INFO FRANCE INTER. Mutuelles de Bretagne : l'enquête sur l'affaire immobilière de Richard Ferrand dépaysée à Lille

Richard Ferrand, actuel président du groupe LREM à l'Assemblée nationale. (FRED TANNEAU / AFP)

La Cour de cassation a pris cette décision en raison d'un risque de conflit d'intérêts.

L'enquête sur l'affaire immobilière de Richard Ferrand, le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, est renvoyée à Lille, révèle France Inter jeudi 30 août. La Cour de cassation a décidé de dépayser le dossier, déjà passé de Brest à Paris.

L'affaire, révélée par Le Canard enchaîné, porte sur un bien acquis par la compagne de Richard Ferrand, puis loué aux Mutuelles de Bretagne dont il était alors le directeur général. Ces faits, qui remontent à 2011, ont entraîné le départ de Richard Ferrand du gouvernement en juin 2017.

Une plainte de l'association Anticor

L'enquête avait été classée sans suite par le parquet de Brest en octobre dernier. Mais l'association Anticor a tenté de la relancer, en la portant à Paris. Une information judiciaire a été ouverte le 12 janvier, et le juge d'instruction a convoqué Richard Ferrand en mars. Cette audition a finalement été annulée, en raison d'un conflit d'intérêt judiciaire. Anticor a en effet envoyé chez le juge son vice-président, lui-même magistrat à Paris, et les avocats de Richard Ferrand ont estimé que la justice ne pouvait plus être impartiale. La Cour de cassation a été du même avis, ce qui a entraîné ce nouveau dépaysement.