Affaire Richard Ferrand : le ministre réagit suite aux nouvelles révélations du "Monde"

FRANCE 3

Le ministre de la Cohésion des territoires est en pleine tourmente. France 3 revient sur les faits du jour.

Le 14 mai, jour d'investiture du nouveau président à l'Élysée, toute l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron monte les marches. Derrière Richard Ferrand, sa compagne, la seule du groupe à n'avoir pas eu de fonction dans l'équipe. Un mélange des genres qui depuis une semaine place le ministre de la Cohésion des territoires en pleine tempête. Ce mardi, le journal Le Monde révèle les pratiques de Richard Ferrand depuis 20 ans : mélange entre intérêts publics et privés.

La pression monte

Alors qu'il est député, Richard Ferrand cumule un contrat de chargé de mission pour son ancien employeur, Les Mutuelles de Bretagne. Il touche 1 250 euros par mois. Situation déclarée à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Mais dans le même temps, il dépose avec d'autres députés une proposition de loi concernant les mutuelles, un dossier dans lequel il est à la fois juge et parti. Son ex-femme a aussi été bénéficiée des contrats avec les Mutuelles de Bretagne. Ce mardi 30 mai au soir, Richard Ferrand a réagi dans un communiqué : "Je réfute et condamne tous les soupçons implicites." Ces révélations s'ajoutent à l'affaire immobilière concernant sa compagne et l'emploi de son fils comme attaché parlementaire. La pression monte. Désormais la droite demande sa démission.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne