Affaire Ferrand : la justice ouvre une enquête

FRANCE 2

La justice ouvre une enquête préliminaire sur l’affaire immobilière qui fragilise depuis une semaine le ministre Richard Ferrand.  Le parquet de Brest veut déterminer s’il y a infraction pénale.

Derrière les vitres teintées de sa voiture, Richard Ferrand se fait discret. Rendez-vous pour un dîner hier soir à Vannes avec Emmanuel Macron. Sait-il déjà à ce moment-là que la justice va finalement enquêter sur lui ? C’est en tout cas ce matin que le parquet de Brest l’a annoncé. Ce sont les éléments rapportés par la presse, Le Parisien puis Le Monde, cette semaine, qui ont déclenché l’ouverture d’une enquête préliminaire.

Le parquet change d’avis

Objectif : vérifier s’il existe des éléments, susceptibles ou non, de constituer une infraction pénale en matière d’atteinte aux biens, de manquements au devoir de probité, et aux règles spécifiques du code de la mutualité. La semaine dernière, le parquet n’avait trouvé aucun motif valable pour ouvrir une enquête. Mais la pression sur Richard Ferrand n’a fait qu’augmenter, notamment après le dépôt de plainte de l’association Anticor. Le ministre de la Cohésion des territoires affirme qu’il n’a rien fait d’illégal, et que seules les urnes décideront de son avenir au gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne