Affaire des mutuelles de Bretagne : Richard Ferrand entendu par la police

FRANCE 3

En duplex depuis Lille (Nord), Maïna Sicard-Cras fait le point sur l'audition de Richard Ferrand par les policiers mercredi 11 septembre, dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption.

Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, n'en a pas fini avec la justice. Dans l'affaire des Mutuelles de Bretragne, une première plainte de l'Association Anticor avait été classée sans suite, mais mercredi 11 septembre, il a été interrogé à Lille (Nord). "L'affaire avait été relancée en 2018 par Anticor, et pour une raison de sérénité des débats elle a été dépaysée à Lille", explique tout d'abord Maïna Sicard-Cras, en duplex depuis la métropole du Nord.

Témoin assisté ou mis en examen ?

"Richard Ferrand est entendu depuis 10 heures du matin, il est suspecté d'avoir profité de sa fonction de directeur général des Crédits mutuels de Bretagne, et d'avoir fait profiter sa campagne. Celle-ci aurait acheté un bien immobilier à hauteur de 400 000 euros, à Brest (Finistère). Reste maintenant à savoir ce que vont décider les trois juges d'instruction lillois. Richard Ferrand pourrait être placé sous le statut de témoin assisté, ou être mis en examen", décrypte la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne