Affaire Karachi

Le 8 mai 2002, 11 employés français de la Direction des constructions navales (DCN) trouvent la mort dans un attentat à Karachi, au Pakistan. Après l'abandon de la piste islamiste, l'enquête s'oriente vers des représailles à l'encontre de la France, suite au non-versement de rétrocommissions promises à des officiels pakistanais. Explication et résumé de l'affaire Karachi, qui met en lumière le financement controversé de la campagne présidentielle d’Édouard Balladur en 1995, alors que Nicolas Sarkozy était ministre du Budget.

plus
Edouard Balladur, alors Premier ministre, et son directeur de campagne de l\'époque, Nicolas Bazire, le 20 juillet 1994 à Paris.

Affaire Karachi : un premier procès s'est ouvert à Paris

Maître Olivier Morice, le 31 janvier 2012, à Paris. 

Affaire Karachi : "C'est une victoire, parce que sans la détermination des familles, ce procès ne pourrait pas se tenir", affirme l'avocat des familles de victimes

Marc Trévidic, ancien juge d\'instruction au pôle antiterroriste (de 2006 à 2015) et actuel président de Chambre à la cour d\'appel de Versailles, invité de franceinfo le lundi 7 octobre 2019

Radicalisation : des problèmes "trop complexes pour faire de la politique politicienne", estime Marc Trévidic

Marc Trévidic, ancien juge antiterroriste, président de chambre à la cour d’appel de Versailles, sur franceinfo lundi 7 octobre.

VIDÉO. Procès Karachi : "Je regrette que les ministres ne soient pas jugés en même temps", déplore Marc Trévidic

La scène de l\'attentat de Karachi, au Pakistan, le 8 mai 2002.

Affaire Karachi : un premier procès s'ouvre

La scène de l\'attentat de Karachi, au Pakistan, le 8 mai 2002.

"C'est insupportable, il est évident que l'État français n'est pas clair dans cette affaire" : le premier procès de l'affaire Karachi s'ouvre

Les informés de franceinfo du mardi 1er octobre 2019.

Les affaires Bygmalion et Karachi, la controverse Zemmour... les informés du mardi 1er octobre

Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard jugés en 2020

L\'entrée de la Cour de justice de la République, à Paris.

Pourquoi la Cour de justice de la République est-elle contestée ?

 Image aerienne de la DCN d\'Indret (44), en 2014.

Affaire Karachi : "Je crois encore qu’un jour je vais approcher de la vérité", espère la veuve d’un ingénieur de la DCN

Edouard Balladur, premier ministre et François Leotard, ministre de la Défense, le 15 novembre 1994. 

Affaire Karachi : Édouard Balladur et François Léotard seront jugés

Édouard Balladur, le 17 janvier 2014, à Paris.

Affaire Karachi: Édouard Balladur et François Léotard devant la justice

Guillaume Denoix de Saint Marc, porte-parole et directeur général de l’Association française des victimes de terrorisme, le 19 septembre 2019.

Affaire Karachi : "Ce qui intéresse les familles, c'est de savoir comment les victimes ont été blessées et tuées"

Édouard Balladur, le 17 janvier 2014, à Paris.

Renvoi d'Edouard Balladur devant la Cour de justice de la République dans l'affaire Karachi : "On n'est pas surpris", réagit l'avocat de l'ex-Premier ministre

Edouard Balladur, premier ministre et François Leotard, ministre de la Défense, le 15 novembre 1994. 

Affaire Karachi : le renvoi d’Edouard Balladur et François Léotard devant la Cour de justice de la République "est une satisfaction pour les familles" des victimes

L\'ancien Premier ministre Edouard Balladur, le 4 juin 2018 à Paris.

Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard vont être jugés par la Cour de justice de la République

L\'ancien Premier ministre Edouard Balladur, le 14 janveir 2017 à Paris.

Affaire Karachi : la demande de renvoi devant la Cour de justice de la République est "une première victoire pour les familles des victimes"

Edouard Balladur, le 15 mai 2019, à Paris.

Affaire Karachi : le parquet demande un procès pour l'ancien Premier ministre Edouard Balladur et son ex-ministre François Léotard

Gilles Sanson à Cherbourg, le 20 janvier 2011.

Procès dans l'affaire Karachi : "On attend ça depuis des années"

L\'avocat Olivier Morice, à la Cour européenne des droits de l\'homme, le 23 avril 2015 à Strasbourg.

Procès dans l'affaire Karachi : une "première victoire" pour l'avocat des victimes

Nicolas Sarkozy au zoo de Beauval, le 22 novembre 2017.

Politique : la retraite très active de Nicolas Sarkozy

L\'ancien ministre François Léotard, le 10 janvier 2017 à Paris, à l\'occasion du 40e anniversaire du Centre Pompidou.

Affaire Karachi : l'ancien ministre de la Défense François Léotard mis en examen

L\'homme d\'affaires franco-libyen Ziad Takieddine à son arrivée au siège de l\'office anticorruption de la police, à Nanterre (Hauts-de-Seine), le 17 novembre 2016.

Affaire Karachi : la Cour de cassation confirme le renvoi devant le tribunal de six protagonistes du volet financier de l'affaire

Nicolas sarkozy et Edouard balladur, le 22 juin 2011.

Affaire Karachi : Nicolas Sarkozy entendu par la justice comme simple témoin

L\'ancien Premier ministre Edouard Balladur lors d\'un conseil national des Républicains, le 14 janvier 2017 à Paris.

L'ancien Premier ministre Edouard Balladur a été mis en examen dans l'affaire Karachi

Un visiteur parcourt le musée consacré au président américain Richard Nixon, qui présente un récit détaillé du scandale du Watergate, le 31 mars 2011 à Yorba Linda, en Californie (Etats-Unis).

Storytelling. Le "Gate" !

Des officiels pakistanais examinent le bus, dans lequel 11 employés français de la Direction des constructions navales ont perdu la vie, à Karachi le 8 mai 2002.

INFO FRANCEINFO. Attentat de Karachi : le parquet de Paris refuse aux victimes l'ouverture d'une enquête pour violation du secret défense

Ziad Takieddine, le 12 avril 2013 à Paris. 

VIDEO. Ziad Takieddine affirme avoir remis cinq millions d'euros en provenance de Libye à Claude Guéant et Nicolas Sarkozy

L\'homme d\'affaires Ziad Takieddine, poursuivi dans le volet financier de l\'affaire Karachi, pose dans son appartement parisien, le 18 octobre 2012.

Volet financier de l'affaire Karachi : la perspective d'un procès s'éloigne un peu plus

L\'homme d\'affaires franco-libanais Ziad Takieddine, le 12 avril 2013, à Paris.

Affaire Karachi : le renvoi de six personnes devant la justice confirmé

1234

Vous êtes à nouveau en ligne