Trois élues écologistes portent plainte contre Denis Baupin pour agression et harcèlement sexuels

Denis Baupin à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 2 décembre 2015.
Denis Baupin à l'Assemblée nationale, à Paris, le 2 décembre 2015. (MARTIN BUREAU / AFP)

Les trois femmes avaient déjà été entendues par la police dans le cadre d'une enquête préliminaire sur l'ex-député EELV.

Trois élues ont porté plainte contre Denis Baupin pour harcèlement et agression sexuels, jeudi 2 juin, rapportent Mediapart et France Inter. Il s'agit de la députée Isabelle Attard, de l'adjointe au maire du Mans Elen Debost et de la porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Sandrine Rousseau. Elles avaient toutes trois accusé le député de harcèlement en mai, mais sans avoir déposé de plainte devant la justice.

Les trois femmes ont déposé plainte auprès de la Brigade de répression de la délinquance sur la personne (BRDP) de Paris, chargée de l'enquête préliminaire sur les accusations de harcèlement sexuel contre Denis Baupin. "Après avoir surmonté la culpabilité de ne pas avoir parlé tout de suite, je surmonte celle de ne pas avoir déposé plainte", a expliqué Elen Debost à Mediapart.

Sept femmes ont déjà été entendues par la police

Les élues avaient affirmé en mai avoir reçu des "dizaines de SMS d'incitation sexuelle" de la part du député EELV, qui nie toujours ces accusations. Sandrine Rousseau avait également déclaré que Denis Baupin l'avait "plaquée contre un mur en la tenant par la poitrine".

Elles ont toutes les trois été entendues par la police, entre le 18 et le 20 mai. Au total, sept des treize femmes qui ont témoigné auprès de Mediapart et France Inter ont déjà été auditionnées dans le cadre de l'enquête préliminaire.