Affaire Bruno Le Roux : les 10 tweets qui nous ont fait marrer

Le ministre de l\'Intérieur présente sa démission lors d\'un déplacement à Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 21 mars 2017. 
Le ministre de l'Intérieur présente sa démission lors d'un déplacement à Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 21 mars 2017.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)

A l'instar des affaires Fillon, l'emploi des filles de l'ancien ministre de l'Intérieur en tant qu'attachées parlementaires a provoqué de multiples détournements sur internet.

Les affaires sont une source d'inspiration inépuisable pour les détournements. La dernière en date n'y a pas échappé. Les révélations concernant l'emploi des filles de Bruno Le Roux à l'Assemblée nationale a fait naître de multiples créations sur le web. Le désormais ex-ministre de l'Intérieur est accusé d'avoir employé ses deux filles comme collaboratrices parlementaires à de nombreuses reprises, notamment quand elles étaient au lycée ou en stage.

Face à ces informations, l'ancien locataire de Beauvau a présenté sa démission mardi 21 mars à Bobigny après l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet national financier. C'est Matthias Fekl, jusqu'alors secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, qui le remplace. En attendant, les détournements sur le web continuent. 

Le contrat des filles de Bruno Le Roux imaginé par un internaute

Lorsque les filles de Bruno Le Roux travaillent

Les filles de Bruno Le Roux et leur argent

Quand Bruno Le Roux apporte la preuve du travail de ses filles

Quand Bruno Le Roux doit démissionner

Quand l'affaire Fillon se télescope avec l'affaire Le Roux