Des carnets intimes du photographe François-Marie Banier relatent des propos se référant à Nicolas Sarkozy

François-Marie Banier Liliane Bettencourt
François-Marie Banier Liliane Bettencourt (AFP - M. Medina/P. Kovarik)

Ces propos relatent la réception d'argent par Monsieur Sarkozy durant la campagne présidentielle 2007."Ce sont des propos qu'elle m'a tenus mais je ne sais pas s'ils sont vrais", a déclaré M. Banier, entendu en juillet, lors d'une enquête préliminaire du parquet de Nanterre, selon le procès-verbal d'audition cité par le site Mediapart et Le Monde.

Ces propos relatent la réception d'argent par Monsieur Sarkozy durant la campagne présidentielle 2007.

"Ce sont des propos qu'elle m'a tenus mais je ne sais pas s'ils sont vrais", a déclaré M. Banier, entendu en juillet, lors d'une enquête préliminaire du parquet de Nanterre, selon le procès-verbal d'audition cité par le site Mediapart et Le Monde.

Le photographe écrivain relate dans ses carnets à la date du 26 avril 2007, soit entre les deux tours de la présidentielle, une confidence de Mme Bettencourt à propos des sollicitations financières de toute sorte et cite notamment le nom de M. Sarkozy.

"Je vous indique que correspond aussi en clair à la réalité vécue le passage sur M. Sarkozy, du 26 avril 2007", a dit M. Banier aux policiers. "Elle ne m'a pas dit si c'était pour Neuilly, pour sa campagne ou pour autre chose. Ce n'était peut-être pas pour lui", ajoute-t-il.

A cette date du 26 avril 2007, écrit par ailleurs Le point.fr, ces carnets comportent "une inscription apparaissant comme une citation de l'héritière de l'Oréal : "de Maistre me dit que Sarkozy demande encore de l'argent. Si je dis oui, comment être sûre qu'il lui donne bien ?".

Devant les enquêteurs, M. Banier laisse planer le doute sur l'exactitude des déclarations de Mme Bettencourt: "Elle aurait pu confondre avec Balladur ou un autre. Elle m'a à plusieurs reprises cité des demandes d'argent en se trompant sur la personne qui lui demandait". Mme Bettencourt "est tellement harcelée chaque jour (environ 20 demandes par jour et 100 lettres) qu'elle finit par mélanger", ajoute t-il, assurant par ailleurs qu'elle se "vantait un peu".

"Elle me disait juste que quand on a de l'argent, on vous en demande tout le temps", a dit M. Banier.

L'ancienne comptable de Mme Bettencourt, Claire Thibout, a, à plusieurs reprises, évoqué des dons en liquide illégaux à des hommes politiques par le couple Bettencourt.

Vous êtes à nouveau en ligne