Patrick Balkany privé de passeport par la justice

Le député UMP Patrick Balkany, le 2 décembre 2014, devant l\'Assemblée nationale, à Paris.
Le député UMP Patrick Balkany, le 2 décembre 2014, devant l'Assemblée nationale, à Paris. (CITIZENSIDE / PATRICE PIERROT / AFP)

Dans le cadre de sa mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale et corruption, le député-maire de Levallois-Perret s'est vu notifier une interdiction de quitter le territoire national.

Privé de sortie. Patrick Balkany, qui a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale et corruption, a été contraint, lundi 11 mai, de remettre son passeport à la justice dans le cadre de son contrôle judiciaire, a indiqué mercredi une source judiciaire.

Le député-maire UMP de Levallois-Perret s'est ainsi vu notifier une interdiction de quitter le territoire national métropolitain et d'entrer en contact avec certains protagonistes du dossier, a précisé la même source. Cette privation de passeport, révélée par le Canard enchaîné, était prévisible dès lors que le bureau de l'Assemblée nationale avait voté la levée de l'immunité parlementaire du député, le 18 mars, à la demande des juges d'instruction. Cette levée était nécessaire à son placement sous contrôle judiciaire.

"Une décision inutilement humiliante"

Le député a fait appel de cette décision, a indiqué son avocat, Grégoire Lafarge. "C'est une décision inutilement humiliante, juridiquement inadaptée et qui touche non seulement un citoyen mais également un élu", a réagi l'avocat. "En ce sens, elle est contraire aux intérêts de la représentation nationale et des Levalloisiens", a-t-il ajouté.

Patrick Balkany a été mis en examen le 21 octobre pour corruption passive, blanchiment de corruption et blanchiment de fraude fiscale, dans une enquête où son épouse Isabelle est également mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale.