Justice : ces hommes politiques passés par la case prison

Patrick Balkany n'est pas le premier homme politique à se retrouver derrière les barreaux. France 3 revient sur ces élus condamnés à de la prison ferme.

En 1994, Alain Carignon, alors ministre d'Édouard Balladur est impliqué dans un scandale de corruption sur fond d'attribution de marchés publics à Grenoble (Isère). Deux ans plus tard, la justice le condamne à quatre ans de prison ferme. En 2005, Michel Mouillot, l'ancien maire de Cannes (Alpes-Maritimes) est condamné à une peine de six ans dans une affaire de casino, mais il sera finalement libéré en 2007. Toujours sur la Côte d'Azur, l'ancien maire RPR de Nice (Alpes-Maritimes), Jacques Médecin, écopera d'une peine de huit ans ferme.

165 jours de prison pour Bernard Tapie

Bernard Tapie passera 165 jours en prison pour l'affaire du match truqué OM-VA. Accusé de viol par l'employé d'un hôtel new-yorkais en 2009, Dominique Strauss-Kahn ne passera lui que quatre nuits derrière les barreaux à Rikers Island (États-Unis). Enfin, Jérôme Cahuzac sera condamné à trois ans de prison pour fraude fiscale. Une peine commuée en port obligatoire du bracelet électronique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne