"Je suis le maire" : on a assisté au premier conseil municipal dirigé par Isabelle Balkany à Levallois-Perret avec quelques tensions

Isabelle Balkany le 23 septembre 2019 lors de son premier conseil municipal à Levallois-Perret. 
Isabelle Balkany le 23 septembre 2019 lors de son premier conseil municipal à Levallois-Perret.  (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Isabelle Balkany remplace son mari, incarcéré après avoir été condamné pour fraude fiscale.

C'est le premier conseil municipal à Levallois-Perret depuis l'incarcération de Patrick Balkany, condamné pour fraude fiscale. Son épouse, Isabelle Balkany, désormais maire par intérim a mené les débats lundi 23 septembre. L'ambiance était électrique entre l'opposition, la nouvelle maire et le public présent.

Arrivée sous les applaudissements

Avant l'ouverture du conseil municipal, Isabelle Balkany a d'abord été accueillie chaleureusement par des applaudissements d'un public venu nombreux. Elle a ensuite un message pour les élus et les habitants. "Je voudrais simplement dire que le maire m'a chargé de vous transmettre son amitié et son affection."

Une fois la séance ouverte, elle tient rapidement à montrer qui dirige le débat. "Moi je suis le maire", dit Isabelle Balkany. Mais l'opposition ne tarde pas à contre-attaquer par la voix de l'élue socialiste Anne-Eugénie Faure : "Merci, madame le maire suppléant", lâche-t-elle avant de se faire huer par le public. "Laissez, madame Faure a toujours eu un humour débridé", enchaîne ironiquement Isabelle Balkany. 

"J'ai senti vos vibrations d'amitié"

Durant le conseil municipal, Isabelle Balkany se félicite des finances de la ville, alors que Levallois-Perret est souvent présentée comme la ville la plus endettée de France. Suivent ensuite plusieurs dossiers comme la réhabilitation de la halle du marché brûlée cet été et le vote des subventions. Pendant ce temps, les face-à-face avec l'opposition se poursuivent. "J'ai toujours du mal à décrypter vos propos, dit la maire à Arnaud de Courson, conseiller municipal d'opposition divers droite. Vos interventions sont brouillés et je ne pense pas que le public ait compris votre intervention."

"Vous parlez tellement pour montrer que vous êtes là, mais on a bien vu que vous êtes là", renchérit une conseillère municipale d'opposition à Isabelle Balkany qui finira par remercier l'auditoire. "J'ai senti vos vibrations d'amitié et d'affection et comme j'avais un trac épouvantable, cela m'a bien aidé."  

Le public conquis par la nouvelle maire 

À la sortie du conseil municipal, plusieurs habitants ont salué la prestation d'Isabelle Balkany. "Elle a mené avec brio et avec charisme le débat", dit une femme. "Malgré toutes les circonstances, elle gardera son caractère trempé", renchérit une autre.

Du côté de l'opposition, on préfère ironiser sur son état de santé. "Je vois que, manifestement, ça va beaucoup mieux et tant mieux pour elle, s'amuse Arnaud de Courson. J'espère que cette attitude ne vas pas conduire les juges demain à avoir un autre jugement à son égard." En attendant, Isabelle Balkany assurera l'intérim à la tête de la mairie de Levallois-Perret jusqu'au 22 mars prochain.

On a assisté au premier conseil municipal dirigé par Isabelle Balkany à Levallois-Perret avec quelques tensions - reportage de Farida Nouar
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne