Isabelle et Patrick Balkany, un couple et des affaires

FRANCE 2

Vendredi 13 septembre, la justice se prononcera dans le volet "fraude fiscale" du procès des époux Balkany. L'incarcération immédiate du maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a été requise.

C'est en 1983 que Patrick Balkany prend la tête de la mairie de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Lui est son épouse afficheront une complicité sans faille, sur le banc des accusés comme en campagne. Vendredi 13 septembre, la justice devra se prononcer sur le sort du couple. En mai dernier s'ouvre un procès retentissant, dix jours d'audience animés avec des échanges parfois tendus. La justice reproche aux époux d'avoir menti à l'administration fiscale : ils auraient dissimulé jusqu'à 13 millions d'euros de patrimoine. Un train de vie luxueux qui intrigue et une personnalité qui agace parfois.

36 ans à la tête de Levallois-Perret

En 1967, Patrick Balkany est acteur et apparaît au théâtre ou dans des films. Mais c'est en politique qu'il trouvera un rôle sur mesure lorsqu'il ravit la mairie de Levallois-Perret aux communistes en 1983. Quelques années plus tard, il est rattrapé par l'affaire Cogedim, le plus gros système de fausses factures connu en France. Le maire sera finalement blanchi. En 1996, le couple est condamné pour avoir fait travailler des employés municipaux à son domicile. À chaque fois, Patrick Baklany se montre serein, porté par sa popularité auprès de ses administrés. Dans cette affaire de fraude fiscale, l'accusation a requis quatre ans de prison, dix ans d'inéligibilité pour le couple et une incarcération immédiate du maire de Levallois-Perret.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne