Isabelle Balkany, adjointe au maire de Levallois-Perret, a fait une tentative de suicide, 12 jours avant l'ouverture d'un procès pour fraude fiscale

Isabelle Balkany, le 15 avril 2019 lors d\'un conseil municipal de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).
Isabelle Balkany, le 15 avril 2019 lors d'un conseil municipal de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Les jours de l'épouse de Patrick Balkany ne seraient plus en danger.

"Elle va avoir du mal à s'en remettre, elle était très fortement impactée." Isabelle Balkany, adjointe au maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), a fait une tentative de suicide mercredi soir, a indiqué son mari Patrick Balkany à RTL, jeudi 2 mai, confirmant une information du Parisien. Un événement qui intervient douze jours avant l'ouverture du procès du couple, poursuivi pour "fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée". Selon les informations du quotidien, Isabelle Balkany a été découverte inanimée par son époux dans leur résidence de l'Eure après avoir avalé une grande quantité de médicaments. Elle a été hospitalisée, et ses jours ne seraient plus en danger.

Dans un post Facebook publié la veille au soir, Isabelle Balkany écrivait à plusieurs reprises "être fatiguée". "#Jesuisfatiguée de voir en souffrir l'homme de ma vie, que j'aime et que j'admire pour tout ce qu'il a réalisé", écrivait-elle notamment, déplorant les "minables caricatures (...) faites avec délectation" au sujet de son couple. Et de conclure par sa volonté de "faire une grosse sieste".

"Je crois qu'elle a tout dit, tout écrit", a indiqué Patrick Balkany à RTL. "Elle trouvait que cet acharnement était terrible. Elle a fait beaucoup de choses dans sa vie, elle a passé sa vie à s'occuper des autres et je dois dire qu'elle était parfois extrêmement touchée par les propos tenus par certains", a ajouté le maire de Levallois.

Vous êtes à nouveau en ligne