DIRECT. Un rassemblement de soutien à Patrick Balkany organisé devant la mairie de Levallois-Perret

Isabelle Balkany, accompagnée de son fils Alexandre, le 13 septembre 2019 à Paris, à son arrivée au tribunal.
Isabelle Balkany, accompagnée de son fils Alexandre, le 13 septembre 2019 à Paris, à son arrivée au tribunal. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Isabelle Balkany a donné samedi matin des nouvelles de son époux, qui a passé sa première nuit à la prison de la Santé. De son côté, Nicolas Sarkozy dit avoir "de la peine" pour son "ami d'enfance".

Les Levalloisiens sont invités à se montrer solidaires de leur maire. Un rassemblement est organisé, samedi 14 septembre, devant la mairie de Levallois-Perret en soutien à Patrick Balkany, incarcéré vendredi soir à la prison de la Santé, après sa condamnation à quatre ans de prison ferme et à dix ans d'inéligibilité pour fraude fiscale.

Isabelle Balkany a donné des nouvelles de son époux. Celle qui assure désormais l'intérim de maire de la commune a pu discuter avec son mari au téléphone. Elle s'est assurée que celui-ci avait pu prendre ses médicaments. Elle a répondu aux questions des journalistes samedi dans la matinée alors qu'elle marchait dans les rues de Levallois.

 Nicolas Sarkozy peiné pour son "ami d'enfance". L'ancien chef de l'Etat a confié samedi matin avoir "de la peine" pour Patrick Balkany et espérer que le maire et son épouse allaient "tenir le coup". L'ex-président de la République a été interrogé par la presse alors qu'il dédicaçait son livre dans une librairie de Neuilly-sur-Seine.

 Patrick Balkany a passé sa première nuit à la prison de la Santé, après sa condamnation vendredi. "C'est un détenu comme les autres pour nous", a assuré la secrétaire locale FO Pénitentiaire. Les avocats de l'édile ont interjeté appel vendredi soir et déposé une demande de remise en liberté.


23h00 : Avant de mettre ce live en pause quelques heures, faisons un dernier point sur l'actualité de ce samedi 14 septembre :

Le calme est revenu dans le centre-ville de Nantes après des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Selon les autorités, 1 800 personnes ont défilé et 35 personnes ont été interpellées selon les autorités. Notre article.

"Tenez le coup, ça va aller". Au lendemain de l'incarcération de Patrick Balkany, plusieurs dizaines d'habitants de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) sont venus apporter leur soutien au maire et à son épouse, Isabelle. Notre reportage.


• Un joli pied de Ney. Après avoir été sifflé toute la rencontre par une partie du Parc des Princes, Neymar a délivré le PSG dans les arrêts de jeu contre Strasbourg (1-0) d'une jolie retournée. Le récit du match.

• Dans les autres rencontres de la 5e journée de Ligue 1, Bordeaux et Montpellier ont gagné, mais Rennes a encore calé.

21h02 : Avant de passer à table, voici un nouveau point sur l'actualité en ce début de soirée :

Le calme est revenu dans le centre-ville de Nantes après des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Selon les autorités, 1 800 personnes ont défilé et 35 personnes ont été interpellées selon les autorités. Notre direct.

"Tenez le coup, ça va aller". Au lendemain de l'incarcération de Patrick Balkany, plusieurs dizaines d'habitants de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) sont venus apporter leur soutien au maire et à son épouse, Isabelle. Notre reportage.


• Un joli pied de Ney. Après avoir été sifflé toute la rencontre par une partie du Parc des Princes, Neymar a délivré le PSG dans les arrêts de jeu contre Strasbourg (1-0) d'une jolie retournée. Le récit du match.

19h01 : "Tenez le coup, ça va aller". Au lendemain de l'incarcération de Patrick Balkany, de nombreux habitants de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) ont voulu apporter leur soutien au maire et à son épouse, Isabelle. Notre journaliste Jérôme Jadot était sur place.

(JEROME JADOT / FRANCEINFO)

17h12 : "C’est pour Patrick ! Je vous aime (...) Vous allez me faire pleurer."

Il y a toujours du monde devant la mairie de Levallois-Perret pour dénoncer l'incarcération "inadmissible" du maire de la ville, Patrick Balkany. Son épouse, Isabelle, est venue saluer la foule.

17h14 : Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant la mairie de Levallois-Perret pour dénoncer l'incarcération "inadmissible" du maire de la ville, Patrick Balkany. "Cette histoire de mandat de dépôt, ça n'a pas de précédent. Personne, aucun politique condamné n'a dormi en prison. On fait ça pour l'humilier", estime Thierry Khayat, tee-shirt blanc floqué de l'inscription "Soutien total à Balkany".



(Zakaria ABDELKAFI / AFP)

14h41 : Voici les contenus que vous consultez le plus en ce moment :

"Impossible de prédire ce qui va se passer" : notre article avec les témoignages de journalistes face au casse-tête du Brexit.

Notre article qui résume les conditions dans lesquelles va se dérouler la détention de Patrick Balkany à la prison de la Santé.

Notre article qui liste les dates des journées de grève et de manifestations contre la réforme des retraites, attendues dans les prochaines semaines.

17h00 : Un livre d'or a été installé devant la mairie de Levallois-Perret. Plusieurs messages de soutien à Patrick Balkany ont été inscrits à l’intérieur, tandis qu'un rassemblement de soutien est organisé en ce moment à cet endroit.

17h00 : Voici un nouveau point sur l'actualité en ce début d'après-midi :

Le cortège vient de s'élancer à Nantes, où les "gilets jaunes" sont mobilisés pour un 44e samedi de manifestation. Ils se dirigent à présent vers les quais - la rue Copernic étant bouclée - au rythme de "Tout le monde déteste la police" et "Police nationale, police du capital", selon France Bleu Loire Océan.

Le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, a passé sa première nuit à la prison de la Santé, après sa condamnation à quatre ans de prison ferme. Ses avocats ont interjeté appel hier soir et ont déposé une demande de remise en liberté. Dans les rues de Levallois, ce matin, sa femme a confié son inquiétude.


L'Ocean Viking, qui attendait un port sûr pour débarquer 82 migrants secourus en mer, a été autorisé par l'Italie à accoster sur l'île de Lampedusa.

Le Rassemblement national a retiré l'accréditation d'un journaliste de Libération pour son université d'été... avant de faire machine arrière. Le journaliste Tristan Berteloot a publié un portrait du maire de Fréjus, David Rachline, qui a visiblement fortement déplu au parti de Marine Le Pen.

13h12 : @Rachel : Parce qu'il a été condamné à quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt, ce qui signifie une incarcération immédiate. C'est seulement ensuite qu'il peut faire appel, ce qu'il a fait.

13h12 : Mais si l'appel est suspensif, pourquoi il est en prison ? Merci

13h21 : La première adjointe au maire de Levallois-Perret a par ailleurs publié un communiqué pour justifier le fait d'assurer "l'intérim le temps de cet empêchement". "Aucune élection, ni au sein du conseil municipal ni auprès des électeurs de la commune, n'est prévue", stipule le communiqué.

12h54 : "Me Dupond-Moretti et Me Vey m'ont dit que mon Patrick était tel qu'il est toujours : positif et droit dans ses bottes."


Isabelle Balkany a réagi face à la presse ce matin à la première nuit de son mari passée en prison, alors qu'elle déambulait dans les rues de Levallois-Perret. Interrogée sur la possibilité de lui rendre visite, elle s'est montrée prudente.

12h21 : Voici un nouveau point sur l'essentiel de l'actualité à la mi-journée :

L'Ocean Viking, qui attendait un port sûr pour débarquer 82 migrants secourus en mer, a été autorisé par l'Italie à accoster sur l'île de Lampedusa.

Une peine rare pour sanctionner une fraude fiscale "intolérable" : le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, 71 ans, a passé sa première nuit à la prison de la Santé, après sa condamnation vendredi à quatre ans de prison ferme. Ses avocats ont interjeté appel hier soir et ont déposé une demande de remise en liberté.

Les députés ont adopté dans la nuit en commission le vaste projet de loi de bioéthique, au terme de débats ardents mais plutôt sereins.

Trois mois après la mort de Steve Maia Caniço, le commissaire chargé de l'intervention policière le soir de la Fête de la musique "sera muté", a annoncé Christophe Castaner. Le ministre a dévoilé un rapport qui dénonce son "manque de discernement".

13h17 : "J'ai de la peine pour lui, je pense à lui. Ce n'est certainement pas quand les gens sont dans la difficulté qu'il faut les abandonner. Un peu d'humanité ne fait pas de mal." Nicolas Sarkozy, l'ancien président de la République et ami de Patrick Balkany, réagit après la condamnation du maire de Levallois-Perret.

11h33 : Bonjour @Nicolas. Le mandat de dépôt est l'ordre donné par un juge au chef ou au directeur d'une prison de recevoir ou de maintenir en détention une personne condamnée à de la prison ferme ou un mis en examen placé en détention provisoire. Ce qui signifie une incarcération immédiate après le prononcé de la peine.

Isabelle Balkany a été condamnée à trois ans de prison ferme, mais sans mandat de dépôt, car le tribunal a tenu compte de son état de santé.

11h32 : Bonjour, pourriez vous expliquer ce qu’est un mandat de dépôt et pourquoi Isabelle Balkany n’est pas en prison ?

11h27 : @marcellutin : En fait la condamnation entraîne la démission seulement quand la peine devient définitive. Ce qui n'est pas le cas pour Patrick Balkany. Il a fait appel de sa condamnation. Or, l'appel est suspensif, ce qui signifie que le jugement ne peut pas être exécuté en attendant un éventuel procès en appel. Idem pour Isabelle Balkany, qui est maire par intérim malgré sa condamnation.

11h27 : C'est écrit dans quel texte qu'un maire condamné et incarcéré peut rester en fonction ?

11h21 : Les avocats de Patrick Balkany ont interjeté appel hier soir et ont déposé une demande de remise en liberté, a confirmé Eric Dupond-Moretti à franceinfo.

11h18 : "On nous explique qu'il pourrait prendre la fuite : ce sont des foutaises."

Un des avocats de Patrick Balkany, Eric Dupond-Moretti, a redit son indignation sur franceinfo ce matin après la condamnation à quatre ans ferme avec mandat de dépôt du maire de Levallois-Perret. "On s'est payés Balkany", a-t-il répété.

09h19 : Bonjour @André. C'est sa femme, Isabelle, première adjointe, qui expédiera les affaires courantes. Car il faut savoir, comme nous l'expliquons dans cet article, que malgré cette incarcération, Patrick Balkany "reste maire de Levallois pour le moment" et son "épouse reste première adjointe". "Il n'y a pas de vacance du pouvoir, jusqu'aux municipales en tout cas, précise David-Xavier Weiss, conseiller municipal de la majorité. La mairie va continuer de fonctionner normalement."

09h19 : Bonjour. Vu que Patrick Balkany est en prison, qui gère la ville de Levallois ? Merci pour votre éclairage.

09h15 : Commençons par une revue de presse. Plusieurs journaux, comme Le Parisien-Aujourd'hui en France, consacrent leur une à la condamnation de Patrick Balkany.Abonnement Aujourdâ��hui en France Pas Cher avec le BOUQUET ePresse.fr

10h38 : Voici un nouveau point sur l'actualité en ce début de matinée :

Une peine rare pour sanctionner une fraude fiscale "intolérable" : le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, 71 ans, a passé sa première nuit à la prison de la Santé après sa condamnation, vendredi, à quatre ans de prison ferme.

Trois mois après la mort de Steve Maia Caniço, le commissaire chargé de l'intervention policière le soir de la Fête de la musique "sera muté", a annoncé Christophe Castaner. Le ministre a dévoilé un rapport qui dénonce son "manque de discernement".


Contraint d'intégrer un contexte macroéconomique défavorable, le gouvernement français revoit à la baisse sa prévision de croissance pour 2020, tandis que les baisses d'impôts annoncées en réponse au mouvement des "gilets jaunes" vont gréver la réduction de la dette.


Fin du rêve mondial pour les Bleus. Les Français ont été surclassés par les Argentins vendredi en demi-finale de la Coupe du monde (80-66). Ils tenteront de décrocher la médaille de bronze dimanche contre l'Australie.

Vous êtes à nouveau en ligne