DIRECT. Procès Balkany : la justice rejette les demandes de renvoi du couple, les audiences reprendront mardi

Le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, arrive au tribunal correctionnel de Paris avec son avocat, Me Eric Dupond-Moretti (à droite), le 13 mai 2019.
Le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, arrive au tribunal correctionnel de Paris avec son avocat, Me Eric Dupond-Moretti (à droite), le 13 mai 2019. (BERTRAND GUAY / AFP)

Patrick et Isabelle Balkany sont notamment soupçonnés d'avoir caché des avoirs de plusieurs millions d'euros au fisc. La première adjointe à la mairie de Levallois "est toujours à l'hôpital", a déclaré lundi son avocat Pierre-Olivier Sur, après que sa cliente a absorbé des médicaments le 1er mai dernier.

Patrick et Isabelle Balkany sont jugés à Paris à partir de lundi 13 mai, notamment pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée. Ils sont soupçonnés d'avoir dissimulé plus de 13 millions d'euros d'avoirs au fisc, en particulier deux luxueuses villas au Maroc et dans les Caraïbes. Le maire LR de Levallois-Perret et son épouse, première adjointe, doivent comparaître pendant six semaines, jusqu'au 20 juin, devant la 32e chambre correctionnelle.

Isabelle Balkany absente au premier jour du procès. Le 1er mai dernier, elle a été hospitalisée après avoir absorbé des médicaments. Elle venait alors d'exprimer sur Facebook sa lassitude devant une "instruction exclusivement à charge". Pierre-Olivier Sur, son avocat, a déclaré qu'elle n'allait "pas bien" et qu'elle ne pouvait pas être présente.

Le patrimoine immobilier du couple au cœur du procès. Moulin à Giverny, villas Serena et Pamplemousse, riad à Marrakech... Le patrimoine présumé caché du couple se nicherait dans plusieurs propriétés.

Le procès doit durer jusqu'au 20 juin. Quatre autres personnes sont jugées, aux côtés du couple : leur fils Alexandre Balkany, leur ancien avocat Arnaud Claude, leur proche Jean-Pierre Aubry et Mohammed Al Jaber, un Saoudien accusé de corruption dans le dossier.

"Les contribuables ont payé leurs frasques", accuse Anticor. Jean-Christophe Picard, président de l'association – partie civile dans cette affaire – estime sur franceinfo que les Balkany doivent assumer "leurs actes à un moment donné".

23h22 : Un dernier article avant d'aller vous coucher ? Voici trois suggestions :

Amour, gloire et procès... Violaine Jaussent vous raconte la vie de roman de Patrick et Isabelle Balkany.

Patrick et Isabelle Balkany, lors d\'un meeting organisé à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) pendant la campagne des régionales, le 3 décembre 2015.


• Loiseau, Bardella, Bellamy, Jadot, Aubry, Glucksmann... Qui sont les 34 têtes de liste françaises aux élections européennes ? Réponse ici.

Les 12 têtes de listes présentes au premier grand débat télévisé de la campagne des élections européennes, sur le plateau de \"L\'Emission politique\" de France 2, le 4 avril 2019 à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). 


Plus de la moitié des personnes LGBT ont déjà été agressées au cours de leur vie, selon une enquête Ifop pour la Fondation Jasmin Roy-Sophie Desmarais, dévoilée par franceinfo.

La Marche des fiertés, à Paris, le 30 juin 2018.

20h29 : Il est 20 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité avant de passer à table :

• Le procès des Balkany s'est ouvert à Paris, cet après-midi, en l'absence d'Isabelle Balkany. Des points de procédure ont occupé l'audience, avec notamment la demande de report de l'audience, rejetée par la cour.

• Le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire, après l'enlèvement et la séquestration de deux Français au Bénin, libérés par les forces spéciales françaises lors d'une opération au Burkina Faso.

• C'est le lancement officiel de la campagne des élections européennes. Si vous souhaitez connaître les 34 têtes de liste françaises, lisez cet article.

• Les avocats des parents de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif, annoncent avoir saisi le Défenseur des droits. L'arrêt prochain des soins du patient, prévu à partir du 20 mai, a été annoncé il y a trois jours.

18h08 : Il est 18 heures, voici les titres de cette fin d'après-midi :

• Le procès d'Isabelle et Patrick Balkany s'est ouvert à Paris, cet après-midi, en l'absence d'Isabelle Balkany. Des points de procédures ont occupé l'audience, avec notamment la demande de report de l'audience, rejetée par la cour.

Le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire, après l'enlèvement et la séquestration de deux Français au Bénin, libérés par les forces spéciales françaises lors d'une opération au Burkina Faso.

• C'est le lancement officiel de la campagne des élections européennes. Si vous souhaitez connaître les 34 têtes de liste françaises, lisez cet article.

• La direction d'Air France a présenté un plan de départs volontaires destiné à supprimer jusqu'à 465 postes parmi son personnel au sol en France.

17h12 : @Laurent Georget C'est plus ou moins ce qu'a répondu Xavier Normand-Bodard, qui représente l'Etat dans le procès Balkany. Selon lui, la lutte contre la fraude fiscale a même "valeur constitutionnelle".


17h00 : Donc d'après Éric Dupond-Moretti, le fait qu'un juge fasse de la lutte contre certaines infractions (la fraude fiscale en l'occurrence) son cheval de bataille l'empêche de juger ce type d'affaires ? Ça ne tient pas du tout debout.

17h04 : Bonjour , l'avocat de Patrick Balkany demande au président d'audience, Benjamin Blanchet, de se faire remplacer, dans le procès pour fraude fiscale du couple Balkany. Il reproche au juge d'avoir vanté la "lutte contre la fraude fiscale", et donc le soupçonne de partialité, face aux Balkany. Devant le refus du juge de se "déporter", Eric Dupond-Moretti a menacé de déposer une demande de récusation, d'exclusion donc (une procédure dont je reconnais ne pas connaître les détails). Cette stratégie a notamment pour objectif d'essayer de repousser le procès, après l'échec des demandes de renvoi d'audience.

16h50 : Bonjour Camille, pouvez-vous "décoder" les dires d'Eric Dupond-Moretti ? Merci

16h36 : A l'avocat de Patrick Balkany, Eric Dupond-Moretti, le président de la cour répond qu'il ne compte pas se déporter. L'audience est suspendue. Elle ne reprendra que demain.

16h20 : Eric Dupond-Moretti demande à présent au président de l'audience, Benjamin Blanchet, de se déporter (de se faire remplacer). Il lui reproche d'abord une déclaration de 2017, au sujet de la lutte contre la fraude fiscale.

16h15 : Le tribunal rejette les demandes de renvoi du procès des époux Balkany. L'audience reprend.

15h44 : En attendant de savoir si le procès se poursuit ou est renvoyé, je vous invite à lire le grand format de ma collègue Violaine Jaussent. Elle vous raconte la vie romanesque du couple Balkany.




(LIONEL BONAVENTURE / AFP)

14h59 : L'audience est suspendue, au tribunal de Paris, le temps de délibérer sur les demandes de renvoi. Pour résumer, l'avocat d'Isabelle Balkany a demandé le renvoi en raison de la santé de sa cliente et du calendrier des audiences. L'avocat de Patrick Balkany, Eric Dupond-Moretti estime que la cour ne peut pas juger l'un sans l'autre et que les avocats n'ont pas eu "la possibilité de préparer sa défense comme nous l’entendions".

14h01 : Il est 14 heures, voici les titres :

• Le procès d'Isabelle et Patrick Balkany vient d'ouvrir, à Paris. Les deux édiles de Levallois-Perret sont jugés notamment pour blanchiment de fraude fiscale aggravée. Au premier jour d'audience, Isabelle Balkany est absente.

• C'est le lancement officiel de la campagne des élections européennes. Si vous souhaitez connaître les 34 têtes de liste françaises, lisez cet article.

• La direction d'Air France a présenté un plan de départs volontaires destiné à supprimer jusqu'à 465 postes parmi son personnel au sol en France.

• Après la libération des otages au Burkina Faso, une question se pose : les professionnels du tourisme tiennent-ils compte des "zones rouges" établies par les autorités françaises ? La réponse ici.

14h27 : Le tribunal a reçu deux demandes de renvoi de l'audience : l'une de la part d'Isabelle Balkany, l'autre de Patrick Balkany, explique un journaliste de 20 Minutes. Il détaille la demande d'Isabelle Balkany.

13h40 : Au cœur du procès du couple Balkany : son important patrimoine immobilier. Moulin à Giverny, villas Serena et Pamplemousse, riad à Marrakech... Le patrimoine présumé caché du couple se nicherait dans plusieurs propriétés.




(MIGUEL MEDINA / AFP)

13h31 : Isabelle Balkany ne sera pas présente au premier jour du procès. "Elle ne va pas bien, elle est toujours à l'hôpital", selon son avocat Maître Sur.

13h25 : Le procès doit durer jusqu'au 20 juin. Quatre autres personnes sont jugées, aux côtés du couple : leur fils Alexandre Balkany, leur ancien avocat Arnaud Claude, leur proche Jean-Pierre Aubry et Mohammed Al Jaber, un Saoudien accusé de corruption dans le dossier.

13h23 : Une incertitude plane sur l'état de santé et la présence d'Isabelle Balkany au procès. Le 1er mai dernier, elle avait été hospitalisée après avoir absorbé des médicaments. Elle venait alors d'exprimer sur Facebook sa lassitude devant une "instruction exclusivement à charge".

13h39 : Le procès de Patrick et Isabelle Balkany doit s'ouvrir dans quelques minutes. Ils sont jugés notamment pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée. Ils sont en effet soupçonnés d'avoir dissimulé plus de 13 millions d'euros d'avoirs au fisc, en particulier deux luxueuses villas au Maroc et dans les Caraïbes.

12h01 : C'est l'heure de faire le point sur l'actualité.

• Aujourd'hui s'ouvre le procès d'Isabelle et Patrick Balkany à Paris. Les deux édiles de Levallois-Perret sont renvoyés devant le tribunal correctionnel, notamment pour blanchiment de fraude fiscale aggravée. Ils sont soupçonnés d'avoir dissimulé à l'administration fiscale un patrimoine d'environ 13 millions d'euros, qui se nicherait dans plusieurs propriétés.

• C'est le lancement officiel de la campagne des élections européennes. Si vous souhaitez connaître les 34 têtes de liste françaises, lisez cet article.

• La justice suédoise relance les poursuites pour viol contre Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks. La Suède a demandé l'extradition de celui qui est actuellement incarcéré au Royaume-Uni.

• Après la libération des otages au Burkina Faso, une question se pose : les professionnels du tourisme tiennent-ils compte des "zones rouges" établies par les autorités françaises ? La réponse ici.

11h42 : Le procès des époux Balkany s'ouvre aujourd'hui à Paris. Jean-Christophe Picard, président de l'association Anticor, association anti-corruption, partie civile dans l'affaire, était l'invité de franceinfo. Selon lui, "la justice signe la fin de la récréation, ils doivent répondre de leurs actes".

11h02 : Le procès de Patrick et Isabelle Balkany pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée s'ouvre aujourd'hui à Paris. Dans leur ville de Levallois, le maire et sa première adjointe peuvent compter sur le soutien des habitants. "Regardez l’environnement, nous avons beaucoup d’espaces verts. C’est vrai qu’il y a beaucoup d’a priori sur le maire, sa personne disons. Mais on vit dans un endroit qui est quand même assez exceptionnel dans la couronne de Paris", reconnaît une habitante interrogée par franceinfo.

09h27 : C'est l'heure de faire le point sur l'actualité.

• C'est le lancement officiel de la campagne des élections européennes. Si vous souhaitez connaître les 34 têtes de liste françaises, lisez cet article.

• Aujourd'hui s'ouvre le procès d'Isabelle et Patrick Balkany à Paris. Les deux édiles de Levallois-Perret sont renvoyés devant le tribunal correctionnel, notamment pour blanchiment de fraude fiscale aggravée. Ils sont soupçonnés d'avoir dissimulé à l'administration fiscale un patrimoine d'environ 13 millions d'euros, qui se nicherait dans plusieurs propriétés.

• Après la libération des otages au Burkina Faso, une question se pose : les professionnels du tourisme tiennent-ils compte des "zones rouges" établies par les autorités françaises ? La réponse ici.

• Une enquête de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques qui évoque le glyphosate va être remise à l'Assemblée le 16 mai prochain. D'après ce rapport, rien ne prouve que l'herbicide de Monsanto est cancérogène. Plus d'informations dans l'article de nos confrères de France 3 Occitanie.

08h57 : Villa Serena puis villa Pamplemousse à Saint-Martin : les magistrats instructeurs estiment que la vente de la première a servi pour financer les travaux la seconde. Quant au riad de Marrakech, ils l'ont acquis grâce à un montage financier complexe. Les Balkany nient en être les propriétaires.

08h54 : Montres de collection, toiles de maître, mobilier Louis XVI... Le moulin de Cossy regorge de trésors, mais aucun n'est déclaré dûment. La justice estime aussi qu'elle a été sous-évaluée dans les déclarations de patrimoine du couple. C'est également le lieu où, le 1er mai, Patrick Balkany a découvert son épouse "inanimée", après sa tentative de suicide.

08h50 : Moulin à Giverny, villas Serena et Pamplemousse, riad à Marrakech... Le patrimoine présumé caché de Patrick et Isabelle Balkany se nicherait dans plusieurs propriétés. Je fais le tour de cette vie de château, afin d'expliquer les enjeux de leur procès qui débute aujourd'hui.

09h00 :

"Et voilà que pour une fraude fiscale, il faut qu’elle tente de mettre fin à sa vie, parce que c’est devenu insupportable. Insupportable, sur tous les réseaux sociaux, les propos orduriers et antisémites. Les seaux de vomi qu’elle reçoit à la gueule tous les jours !"


Isabelle Balkany a fait une tentative de suicide le 1er mai dernier et se trouve depuis dans une clinique psychiatrique.

09h03 : Le procès de Patrick et Isabelle Balkany s'ouvre aujourd'hui à Paris. Sur franceinfo, l'avocat de la première adjointe à la mairie de Levallois, Pierre-Olivier Sur, a lancé que sa cliente "est devenue un bouc émissaire qui représente le pire du monde politique". Il précise qu'Isabelle Balkany "va tout faire pour être à l’audience".



(AFP / MIGUEL MEDINA)

08h07 : On débute avec un premier point sur l'actualité :

#EUROPEENNES La campagne officielle pour les élections européennes du 26 mai débute aujourd'hui. A deux semaines d'un scrutin à l'issue toujours aussi incertaine, La République en Marche et le Rassemblement national sont au coude-à-coude dans les sondages.

• Les députés se saisissent aujourd'hui du projet de loi sur les fonctionnaires. Ce projet de loi concerne les 5,5 millions d'agents (Etat, hospitalière, territoriale). Le gouvernement vante une future fonction publique "plus attractive et plus réactive". L'opposition comme les syndicats ne sont pas convaincus.

Soupçonnés d'avoir dissimulé plus de 13 millions d'euros d'avoirs au fisc, en particulier deux luxueuses villas au Maroc et dans les Caraïbes, les édiles de Levallois-Perret Patrick et Isabelle Balkany sont jugés à partir de lundi à Paris, notamment pour fraude fiscale et blanchiment.

Hier soir, l'OL a dominé l'OM 0-3 au Vélodrome. Les joueurs de Rudi Garcia ont perdu leur dernier espoir européen et regarderont la Coupe d'Europe à la télévision la saison prochaine.

Vous êtes à nouveau en ligne