Alexis Kohler, secrétaire général de l'Élysée, visé par une enquête

France 3

Alexis Kohler, actuel secrétaire général de l'Élysée a-t-il privilégié les intérêts de l'armateur MSC ? Lundi 4 juin, le parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête après la plainte déposée par l'association de lutte anticorruption Anticor. 

Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Élysée, s'est-il rendu coupable de prise illégale d'intérêt ? Le bras droit d'Emmanuel Macron est visé par une plainte de l'association Anticor qui lui reproche ses liens familiaux avec la compagnie maritime MSC, client important des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Selon Anticor, Alexis Kohler, qui en 2010 siégait également au conseil d'administration des chantiers navals, se trouvait ainsi en situation de conflit d'intérêts. 

Une mise en cause infondée pour l'Elysée

Le secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement Christophe Castaner a indiqué qu'il n'y a pas, selon lui, d'affaire Kohler. "Si Anticor a un doute sur un quelconque sujet, il est normal qu'elle puisse saisir la justice [...] mais attention a ce qu'une plainte ne devienne pas une affaire politique", a expliqué le secrétaire d'Etat. Le parquet national financier a ouvert une enquête pour faire la lumière sur ces accusations ce lundi 4 juin. L'Élysée a réagi, estimant que la mise en cause de son secrétaire général est totalement infondée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne