Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy renvoyé devant la justice

FRANCE 3

Nicolas Sarkozy pourrait être jugé devant un tribunal correctionnel. Il est renvoyé devant la justice pour ses dépenses de campagne avec 13 autres personnes, accusées d'avoir dépassé le plafond des dépenses électorales lors de la campagne de 2012.

Nicolas Sarkozy sera bientôt devant la justice : l'un des juges d'instruction en charge du dossier Bygmalion vient de renvoyer 14 personnes dont l'ancien chef de l'État devant le tribunal correctionnel. Selon le magistrat, Nicolas Sarkozy aurait eu un rôle déterminant dans les fraudes visant à ne pas respecter le plafond de ses dépenses électorales : "Nicolas Sarkozy s'est personnellement impliqué dans sa campagne. Il en fixait les grandes orientations [...] Les dérapages financiers sont bien la conséquence directe des décisions prises par le candidat" détaille l'ordonnance de renvoi.

Le procès n'aurait pas lieu avant l'année prochaine

Également renvoyé devant le tribunal, le député européen Jérôme Lavrilleux, directeur adjoint de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy. Dès ce mardi matin, Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il faisait appel de la décision de renvoi devant la justice de l'ancien chef de l'État. Mais en raison de la procédure d'appel, le procès de Nicolas Sarkozy, s’il a lieu, ne devrait pas se tenir avant l'année prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne