Affaire Cahuzac : l'enregistrement a-t-il été remis à Mediapart par Bruguière ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'ancien juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière affirme avoir reçu en 2007 un enregistrement concernant Jérôme Cahuzac. Il lui aurait été remis par Michel Gonelle, rival politique du ministre, identifié la semaine dernière comme celui par qui l'affaire des possibles comptes en Suisse de Jérôme Cahuzac a éclaté. Michel Gonelle s'en défend : selon lui, l'auteur de la fuite au site Mediapart ne peut être que Jean-Louis Bruguière.

Qui a transmis au site d'information en ligne Mediapart l'enregistrement sur lequel Jérôme Cahuzac déclarerait avoir eu un compte en Suisse ? Jean-Louis Bruguière et Michel Gonelle, deux adversaires politiques du ministre, semblent se renvoyer la balle.

Michel Gonelle, l'avocat qui serait à l'origine de cet enregistrement, accuse l'ancien juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière d'avoir transmis la bande sonore à Mediapart. "Je n'ai remis une copie de cet enregistrement qu'à une seule personne, donc il ne peut pas y avoir de confusion dans mon esprit ", a-t-il déclaré sur BFMTV.

L'enregistrement en possession de Bruguière dès 2007

En 2007, Jean-Louis Bruguière est candidat face à Jérôme Cahuzac dans le Lot-et-Garonne. Michel Gonelle, alors membre de son équipe de campagne, lui remet un enregistrement concernant son rival de l'époque. Il pourrait s'agir de celui révélé début décembre par le site Mediapart. C'est en tout cas ce qu'a affirmé dimanche Jean-Louis Bruguière, dans une interview au magazine Paris-Match

"Très tôt, j'ai eu des contacts avec Michel Gonelle, une figure très importante à Villeneuve-sur-Lot, dont il avait été le maire. (...) Au début de la campagne, il m'a notamment parlé d'un enregistrement qui concernait Jérôme Cahuzac. A ses dires, il y avait un aspect fiscal mais il ne m'a pas donné plus de précisions".

La bande sonore "détruite " ?

Jean-Louis Bruguière a expliqué ne jamais avoir écouté cet enregistrement, et l'avoir détruit. Il aurait également exclu Michel Gonelle de son équipe. Il n'a donc pas confirmé qu'il s'agissait du même enregistrement que celui révélé par le site Mediapart au début du mois de décembre. "Je pense aujourd'hui qu'il s'agit de l'enregistrement diffusé par Mediapart, mais je ne peux le certifier car je n'ai jamais écouté le contenu du support audio que Michel Gonelle m'a remis en 2007. Je ne l'ai ni utilisé, ni conservé considérant ce type de procédé douteux, contestable, non éthique ", déclare-t-il.

Une version des faits peu probable selon Michel Gonelle. "Il ne me l'a jamais restitué, il ne m'a jamais donné son avis, et aujourd'hui il prétend, mais est-ce que c'est vraiment crédible, franchement, il prétend qu'il l'aurait aussitôt détruit ", a affirmé l'avocat. "Moi, je ne suis pas familier des réseaux de renseignement obscurs que fréquente constamment monsieur Bruguière ", ajoute-t-il. 

Michel Gonelle a été identifié la semaine dernière comme la source de la bande sur laquelle le ministre avouerait avoir ouvert un compte dans la banque suisse UBS. Il aurait par ailleurs, dans le même temps, appelé le cabinet de François Hollande à l'Elysée pour "tout raconter ", selon Mediapart.