A Cuba, Hollande évoquera les droits de l'homme avec Raul Castro

FRANCETV INFO

Après Saint-Barthélemy, Saint-Martin, la Martinique et la Guadeloupe, le président de la République est à Cuba lundi. 

"Je suis d'une génération qui a pu regarder Cuba comme un mythe", a déclaré François Hollande dimanche 10 mai depuis Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). Cependant, la France "ne restera pas bouche cousue" sur la question des droits de l'homme, alors quele président français, en pleine tournée dans les Caraïbes, doit rencontrer lundi soir son homologue cubain, Raul Castro.

Au sujet des droits de l'homme, thème sur lequel le régime cubain est souvent ciblé, François Hollande a précisé qu'il serait "nécessairement évoqué". Son premier geste lundi matin sera d'ailleurs de remettre la légion d'honneur au cardinal Jaime Ortega, qui a notamment joué un rôle de médiation pour favoriser la libération de prisonniers politiques.

"Je parlerai des droits de l'homme, car, chaque fois qu'il y a des prisonniers politiques, chaque fois qu'il y a des manquements à la liberté, la France ne reste pas bouche cousue", a insisté le président français.

Un partenaire économique

La présidence cubaine donnera également un dîner officiel dans la soirée. Il devient ainsi le premier chef d'Etat occidental à se rendre à Cuba depuis l'annonce du dégel entre l'île et les Etats-Unis.

Dixième partenaire économique de l'île, la France veut renforcer sa présence sur le marché cubain et ne pas laisser passer le train de l'ouverture économique à Cuba. Quelques contrats doivent être signés lundi, mais "ce n'est pas tant le montant qui va compter que d'accéder à des marchés latino-américains", a souligné le président français.

Il a également rappelé que l'île était un partenaire dans la préparation de la conférence environnementale qui se tiendra à Paris à la fin de l'année. 

Vous êtes à nouveau en ligne