4 vérités - Stéphane Le Foll : "On ne fait pas Paris-Berlin en trottinette"

FRANCE 2

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et Porte-parole du gouvernement est, ce mercredi 10 juin, l'invité des 4 vérités. 

Le Porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, est l'invité des 4 vérités. Il revient ce mardi 10 juin sur son rôle de Porte-parole et notamment sur le voyage de Manuel Valls à Berlin. Le Premier ministre s'y était rendu avec deux de ses enfants, pour assister à la finale de la Ligue des champions. Le séjour a été pris en charge par l'État et est jugé coûteux : "Il y a eu une invitation, c'était à Berlin, c'était la finale de la Ligue des Champions (...) on ne fait pas Paris-Berlin en trottinette donc il y a des moyens de l'État qui sont mis à la disposition d'un Premier ministre pour aller à un événement de dimension européenne", a jugé Stéphane Le Foll, assurant ne pas avoir de commentaires à faire sur ce séjour.

"Ce n'est pas de la langue de bois"

Stéphane Le Foll est aussi revenu sur sa réaction lors du résultat des dernières départementales. À la question de savoir pourquoi il présentait le résultat des socialistes comme un bon résultat, le Porte-parole du gouvernement répond : "Ce n'était pas un désastre, ce n'est pas de la langue de bois. Quand il y a une droite à 36%, une gauche à 28 - 29% et le Front National à 25%, ce n'est pas un désastre. Quand nous, nous avons eu les départementales en 2011, vous savez à combien était l'opposition ? 48 - 49%. Moi, je dis que ce n'était pas un désastre, par contre c'est une défaite, donc je ne fais pas de langue de bois", a assuré Stéphane Le Foll.

Celui qui est aussi ministre de l'Agriculture a estimé qu'on jugeait les capacités d'un Porte-parole "au moment où il va être en difficulté et qu'il arrive à s'en sortir, c'est à ce moment qu'on dit qu'il est plutôt à la hauteur, alors que ce n'est pas ça qu'il faut retenir".

Vous êtes à nouveau en ligne