Le nombre de radars atteindra son maximum, à 4 200, d'ici fin 2013

Un radar à Saint-Aunès (Hérault), le 3 avril 2013.
Un radar à Saint-Aunès (Hérault), le 3 avril 2013. (PASCAL GUYOT / AFP)

Pour atteindre cet objectif, une centaine d'appareils supplémentaires seront installés sur les routes en France.

L'objectif est d'atteindre 4 200 radars sur tout le pays. Une centaine de radars routiers seront mis en service d'ici à la fin de l'année 2013, pour atteindre un total définitif de 4 200 appareils, affirme Frédéric Péchenard, le délégué à la Sécurité routière, dans un entretien publié vendredi 21 juin par Le Parisien/Aujourd'hui en France"Ce sera leur nombre optimum", ajoute-t-il.

Pour le délégué à la Sécurité routière, l'objectif du gouvernement est de "passer sous la barre des 2 000 morts par an à l'horizon 2020", alors que "l'an dernier, 3 645 personnes ont perdu la vie" sur les routes. Frédéric Péchenard explique que les radars seront modernisés. "Les vieux modèles seront progressivement remplacés par des radars plus intelligents, plus efficaces", dit-il. Il cite notamment "les radars tronçons, qui permettent de calculer la vitesse moyenne d'un automobiliste sur une portion de 1 à 20 km".

L'usage du téléphone au volant, cause d'accidents mortels dans 10% des cas, est la cible de la Sécurité routière. "Nous allons mener une campagne de prévention contre les distracteurs au volant, notamment l'envoi de SMS", a indiqué Frédéric Péchenard. "On estime que dans 10% des accidents mortels l'usage du téléphone a pu jouer un rôle." Le Parisien précise que, selon la Sécurité routière, plus d'un jeune sur deux utilise son portable au volant et que 63% d'entre eux affirment consulter ou rédiger des SMS en conduisant. Or, rédiger un SMS en conduisant multiplie par 23 le risque d'avoir un accident, estime la délégation à la Sécurité routière.

Vous êtes à nouveau en ligne