Politique : quel sera le prochain gouvernement ?

Le nouveau gouvernement Valls devrait être annoncé dans l'après-midi par le secrétaire général de l'Elysée. La priorité : s'assurer d'une cohérence tout en trouvant les équilibres politiques pour avoir une majorité à l'Assemblée. Le point sur les allers et venues, ce matin, à Matignon. Comme tous les mardis matin, petit-déjeuner de la majorité à Matignon. Mais aujourd'hui, il a tout d'une réunion de crise. Autour de la table avec le Premier ministre, le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, et Jean-Pierre Bel, président du Sénat. Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et hollandais historique qui n'est pas menacé. Dans la matinée, les consultations pour constituer ce nouveau gouvernement se poursuivent. F. Rebsamen, ministre du Travail, souhaite rester au gouvernement. Puis Jean-Yves Le Drian, en charge de la Défense. Reçu également, Jean-Michel Baylet, le patron des radicaux de gauche pour la 2e fois depuis hier. Entre Matignon et l'Elysée, le contact est permanent. La dernière fois que le président est apparu en public, hier soir, lors des commémorations de la Libération de Paris. Pas de commentaire direct sur le remaniement mais certains mots prennent un sens particulier. Il n'y a jamais de fatalité. Dans les moments les plus difficiles, il y a toujours la volonté qui triomphe, l'unité qui permet d'avancer et la solidarité. Ce matin, le chef de l'Etat était à l'Elysée. Il a reçu Laurent Fabius le ministre des Affaires étrangères, un rendez-vous prévu avant cette crise qui secoue la majorité.

Le nouveau gouvernement Valls devrait être annoncé dans l'après-midi par le secrétaire général de l'Elysée. La priorité : s'assurer d'une cohérence tout en trouvant les équilibres politiques pour avoir une majorité à l'Assemblée. Le point sur les allers et venues, ce matin, à Matignon.

Comme tous les mardis matin, petit-déjeuner de la majorité à Matignon. Mais aujourd'hui, il a tout d'une réunion de crise. Autour de la table avec le Premier ministre, le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, et Jean-Pierre Bel, président du Sénat. Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et hollandais historique qui n'est pas menacé. Dans la matinée, les consultations pour constituer ce nouveau gouvernement se poursuivent. F. Rebsamen, ministre du Travail, souhaite rester au gouvernement. Puis Jean-Yves Le Drian, en charge de la Défense. Reçu également, Jean-Michel Baylet, le patron des radicaux de gauche pour la 2e fois depuis hier. Entre Matignon et l'Elysée, le contact est permanent. La dernière fois que le président est apparu en public, hier soir, lors des commémorations de la Libération de Paris. Pas de commentaire direct sur le remaniement mais certains mots prennent un sens particulier.

Il n'y a jamais de fatalité. Dans les moments les plus difficiles, il y a toujours la volonté qui triomphe, l'unité qui permet d'avancer et la solidarité.

Ce matin, le chef de l'Etat était à l'Elysée. Il a reçu Laurent Fabius le ministre des Affaires étrangères, un rendez-vous prévu avant cette crise qui secoue la majorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne