Paroles de jeunes : commentaires sur l'actualité

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Comme chaque dimanche, les paroles d'ados sur l'actualité de la semaine. Ce soir, au collège Henri-Bergson, à Paris, la classe de 3e 4. Ils reviennent sur le tireur de la capitale, les 50 ans de l'assassinat du président Kennedy et les Bleus. Musique. Une amie m'a parlé d'un tireur qui passait en voiture. Il est allé dans une chaîne de journalisme. On sait pas pourquoi il a fait ça. Je pense que c'était un psychopathe. C'est pour faire parler de lui. On répond par la parole, pas par la violence. On peut faire des grèves mais pas tuer des personnes. Il aurait pu venir dans notre collège. Il y a de plus en plus d'histoires comme ça. On est de plus en plus mis en danger. Du jour au lendemain tu peux mourir sans savoir. Un ancien président des Etats-Unis. Qui s'est fait assassiner. Dans une décapotable. C'est les 50 ans de sa mort. On n'a pas trouvé le tueur. Si, on l'a retrouvé, il a été emprisonné, et quelqu'un a tué le tueur. En plus c'était un président beaucoup aimé. C'était quand même un grand président. Ouais, quand même. Une bonne image. Le premier homme sur la Lune. L'Amérique est devenue très connue grâce à ça, aussi. Peut-être qu'il a fait un truc pas bien. Il a trompé sa femme avec Marilyn Monroe. C'est une mauvaise image, déjà. Ça peut encore arriver. T'as regardé le match. Ah, ouais ! On est super contents! Parce que toute la France a regardé le match. Beaucoup gens ne se doutaient pas qu'ils allaient gagner. Ils auraient pu perdre, par rapport a leur taille, ils faisaient 2 ou 3 têtes de plus que les autres joueurs. François Hollande aussi, il était content. Ça fait plaisir de voir que ton président vient te regarder jouer. Moi, j'y croyais, moi. Ils jouent vraiment bien, c'est une bonne équipe. Et puis on part à l'étranger, on va au Brésil. On peut gagner, hein. Moi j'y crois beaucoup. Ils montrent une autre image, en fait. Ils représentent la France. Musique.

Comme chaque dimanche, les paroles d'ados sur l'actualité de la semaine. Ce soir, au collège Henri-Bergson, à Paris, la classe de 3e 4. Ils reviennent sur le tireur de la capitale, les 50 ans de l'assassinat du président Kennedy et les Bleus. Musique.

Une amie m'a parlé d'un tireur qui passait en voiture.

Il est allé dans une chaîne de journalisme.

On sait pas pourquoi il a fait ça.

Je pense que c'était un psychopathe.

C'est pour faire parler de lui.

On répond par la parole, pas par la violence.

On peut faire des grèves mais pas tuer des personnes.

Il aurait pu venir dans notre collège.

Il y a de plus en plus d'histoires comme ça. On est de plus en plus mis en danger.

Du jour au lendemain tu peux mourir sans savoir.

Un ancien président des Etats-Unis.

Qui s'est fait assassiner.

Dans une décapotable.

C'est les 50 ans de sa mort.

On n'a pas trouvé le tueur.

Si, on l'a retrouvé, il a été emprisonné, et quelqu'un a tué le tueur.

En plus c'était un président beaucoup aimé.

C'était quand même un grand président.

Ouais, quand même.

Une bonne image.

Le premier homme sur la Lune.

L'Amérique est devenue très connue grâce à ça, aussi.

Peut-être qu'il a fait un truc pas bien.

Il a trompé sa femme avec Marilyn Monroe. C'est une mauvaise image, déjà.

Ça peut encore arriver.

T'as regardé le match.

Ah, ouais ! On est super contents! Parce que toute la France a regardé le match. Beaucoup gens ne se doutaient pas qu'ils allaient gagner.

Ils auraient pu perdre, par rapport a leur taille, ils faisaient 2 ou 3 têtes de plus que les autres joueurs.

François Hollande aussi, il était content.

Ça fait plaisir de voir que ton président vient te regarder jouer.

Moi, j'y croyais, moi.

Ils jouent vraiment bien, c'est une bonne équipe.

Et puis on part à l'étranger, on va au Brésil.

On peut gagner, hein.

Moi j'y crois beaucoup.

Ils montrent une autre image, en fait.

Ils représentent la France. Musique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne