Paris : les voies sur berges

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Jardin flottant, restaurants ou encore terrains de sport, les berges de Paris réinvesties par les piétons et les cyclistes. Sur plus de 2 km de la rive gauche, au coeur de la capitale, les quais autrefois réservés aux automobilistes ont été réaménagés. Cela pourrait être un simple escalier : en bas des marches, les quais de la Seine, libérés des voitures, sur plus de 2,5 km. Cet après-midi, Parisiens et touristes ont découvert cette nouvelle rive aménagée avec ses jeux pour enfants, sa piste de skate entièrement démontable comme le reste. La Préfecture de police a demandé à ce qu'on puisse faire revenir les voitures au cas où le projet ne fonctionnerait pas. C'est inondable donc tout doit être démontable en 24 heures. Le long des quais, des restaurants, des activités culturelles, des pistes de danse et 5 jardins flottants. Je trouve ça génial, ça manquait, et tant pis pour les voitures. Ce que je trouve pas mal, c'est qu'il y en a pour tout le monde. C'est très beau, c'est un bon exemple pour le monde. Moi j'aime bien, mais les automobilistes. Les voitures se retrouvent agglutinees ici, au-dessus du quai. Avant les travaux, 30.000 véhicules transitaient chaque jour. Selon la Ville de Paris, le trajet se trouve rallongé de 7 minutes. Mais tout dépend du moment de la journée. Le projet est en rupture avec les années 60, où il fallait faire de la place à la voiture, en construisant des voies rapides. Ce mouvement de fond touche d'autres villes en France. Bordeaux est souvent cité en exemple. Ses quais de la Garonne réhabilités ont fait oublier les parkings sauvages et les embouteillages. Un projet qui a contribué au classement de la ville au Patrimoine mondial de l'humanité. A Lyon, les berges du Rhône sont métamorphosées : une longue promenade arborée a pris la place dévolue avant aux parkings. Et d'autres chantiers sont en cours sur les rives de la Saône. Les grandes villes de France redecouvrent leurs berges oubliées.

Jardin flottant, restaurants ou encore terrains de sport, les berges de Paris réinvesties par les piétons et les cyclistes. Sur plus de 2 km de la rive gauche, au coeur de la capitale, les quais autrefois réservés aux automobilistes ont été réaménagés.

Cela pourrait être un simple escalier : en bas des marches, les quais de la Seine, libérés des voitures, sur plus de 2,5 km. Cet après-midi, Parisiens et touristes ont découvert cette nouvelle rive aménagée avec ses jeux pour enfants, sa piste de skate entièrement démontable comme le reste.

La Préfecture de police a demandé à ce qu'on puisse faire revenir les voitures au cas où le projet ne fonctionnerait pas. C'est inondable donc tout doit être démontable en 24 heures.

Le long des quais, des restaurants, des activités culturelles, des pistes de danse et 5 jardins flottants.

Je trouve ça génial, ça manquait, et tant pis pour les voitures.

Ce que je trouve pas mal, c'est qu'il y en a pour tout le monde.

C'est très beau, c'est un bon exemple pour le monde.

Moi j'aime bien, mais les automobilistes.

Les voitures se retrouvent agglutinees ici, au-dessus du quai. Avant les travaux, 30.000 véhicules transitaient chaque jour. Selon la Ville de Paris, le trajet se trouve rallongé de 7 minutes. Mais tout dépend du moment de la journée. Le projet est en rupture avec les années 60, où il fallait faire de la place à la voiture, en construisant des voies rapides.

Ce mouvement de fond touche d'autres villes en France.

Bordeaux est souvent cité en exemple. Ses quais de la Garonne réhabilités ont fait oublier les parkings sauvages et les embouteillages. Un projet qui a contribué au classement de la ville au Patrimoine mondial de l'humanité. A Lyon, les berges du Rhône sont métamorphosées : une longue promenade arborée a pris la place dévolue avant aux parkings. Et d'autres chantiers sont en cours sur les rives de la Saône. Les grandes villes de France redecouvrent leurs berges oubliées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne