Abbas Araghchi, le porte-parole du ministre des Affaires étrangères iranien, à Téhéran (Iran), le 18 juin 2013.
Abbas Araghchi, le porte-parole du ministre des Affaires étrangères iranien, à Téhéran (Iran), le 18 juin 2013. (FATEMEH BAHRAMI / ANADOLU AGENCY / AFP )

Nucléaire: l'Iran refuse d'envoyer à l'étranger son stock d'uranium enrichi

Selon le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) publié fin août, l'Iran possède 6 774 kilogrammes d'uranium enrichi à 3,5%, et 186 kg d'uranium enrichi à 20%.

Malgré les récents signes de détente de Téhéran, l'Iran refuse d'envoyer à l'étranger son stock d'uranium enrichi. "La ligne rouge de l'Iran dans les négociations est l'enrichissement d'uranium (...). Nous pouvons discuter de la forme, de la quantité et du niveau d'enrichissement mais l'envoi à l'étranger de notre production [d'uranium] constitue notre ligne rouge", a déclaré Abbas Araghchi, le chef des négociateurs nucléaires iraniens.

Selon le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) publié fin août, l'Iran possède 6 774 kg d'uranium enrichi à 3,5%, et 186 kg d'uranium enrichi à 20%. Le pays a également transformé 187 autres kilos d'uranium enrichi à 20% en barres de combustible.

Abbas Araghchi est attendu, mardi et mercredi à Genève, aux négociations nucléaires avec les grandes puissances. Selon lui, l'équipe des négociateurs iraniens "défendra les droits de l'Iran et ne reculera pas d'un iota sur ce que la nation iranienne est en droit d'avoir conformément aux règles internationales". Et de marteler : "La République islamique d'Iran utilisera tous ses droits pour maîtriser la technologie nucléaire civile, notamment l'enrichissement d'uranium."