Normandie : les ouvriers avaient volé le trésor

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Ils pensaient avoir trouvé la fortune et c'est finalement la justice qui les a retrouvés. L'histoire est assez rocambolesque. Sur un chantier en Normandie, des ouvriers ont découvert par hasard lingots et pièces d'or. Le problème, c'est qu'ils ont caché la découverte aux propriétaires. Ils viennent d'être mis en examen pour vol en réunion. On leur a volé un trésor et ils ne le savaient pas. Tout commence pendant les travaux d'aménagement. Sous la cuisine, les ouvriers mettent à jour par hasard un immense magot. C'était il y a 3 ans. Les propriétaires n'en savaient rien, jusqu'à il y a quelques mois. En rigolant, je leur avais dit sur le ton de la plaisanterie qu'on partagerait si jamais ils trouvaient un trésor. On avait bien rigolé. L'ironie a fait qu'ils l'ont trouvé mais qu'ils n'ont pas partagé. Au 3e jour des travaux, la mini-pelleteuse cogne contre quelque chose de dur. Dans des bocaux, 16 lingots d'or et 600 pièces d'or centenaires. En cachette, les 3 ouvriers les auraient revendus et encaissé les chèques sur leurs comptes en banque. Sur les réseaux sociaux, ils postent ensuite des photos de leur nouvelle vie: vacances au soleil et véhicules flambant Mais cette fortune soudaine attire l'attention de l'administration fiscale. Un des maçons passe tout de suite aux aveux. Les propriétaires tombent des nues. C'est un peu le sentiment de quelqu'un qui a gagné au Loto mais qui n'a jamais gagné quoi que ce soit. C'est un sentiment de trahison. Aujourd'hui, les ouvriers sont poursuivis pour vol en réunion. La loi est claire: tout trésor doit être partagé à 50 % entre le propriétaire du terrain et le découvreur. Il faut signaler la trouvaille à la mairie. Les ouvriers n'ont pas respecté la loi. Cet homme en sait quelque chose: c'est lui, le maire de la commune.

Ils pensaient avoir trouvé la fortune et c'est finalement la justice qui les a retrouvés. L'histoire est assez rocambolesque. Sur un chantier en Normandie, des ouvriers ont découvert par hasard lingots et pièces d'or. Le problème, c'est qu'ils ont caché la découverte aux propriétaires. Ils viennent d'être mis en examen pour vol en réunion.

On leur a volé un trésor et ils ne le savaient pas. Tout commence pendant les travaux d'aménagement. Sous la cuisine, les ouvriers mettent à jour par hasard un immense magot. C'était il y a 3 ans. Les propriétaires n'en savaient rien, jusqu'à il y a quelques mois.

En rigolant, je leur avais dit sur le ton de la plaisanterie qu'on partagerait si jamais ils trouvaient un trésor. On avait bien rigolé. L'ironie a fait qu'ils l'ont trouvé mais qu'ils n'ont pas partagé.

Au 3e jour des travaux, la mini-pelleteuse cogne contre quelque chose de dur. Dans des bocaux, 16 lingots d'or et 600 pièces d'or centenaires. En cachette, les 3 ouvriers les auraient revendus et encaissé les chèques sur leurs comptes en banque. Sur les réseaux sociaux, ils postent ensuite des photos de leur nouvelle vie: vacances au soleil et véhicules flambant Mais cette fortune soudaine attire l'attention de l'administration fiscale. Un des maçons passe tout de suite aux aveux. Les propriétaires tombent des nues.

C'est un peu le sentiment de quelqu'un qui a gagné au Loto mais qui n'a jamais gagné quoi que ce soit. C'est un sentiment de trahison.

Aujourd'hui, les ouvriers sont poursuivis pour vol en réunion. La loi est claire: tout trésor doit être partagé à 50 % entre le propriétaire du terrain et le découvreur. Il faut signaler la trouvaille à la mairie. Les ouvriers n'ont pas respecté la loi. Cet homme en sait quelque chose: c'est lui, le maire de la commune.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne