Nice : démantèlement d'un réseau de prostitution

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

12 personnes ont été déférées cette semaine dans le cadre d'un réseau européen de prostitution de luxe. Toutes ont été présentées hier à un juge d'instruction de Grasse. Au coeur de cette affaire, qui aurait généré des centaines de milliers d'euros, un homme et ses deux fils implantés dans le Var, qui étaient sans emploi et bénéficiaient du RSA. Les prostituées vendaient leurs charmes et des massages sur un site internet de petites annonces, bénéficiant aussi d'un appartement sur la Côte d'Azur, d'un téléphone portable et d'un kit de prostitution. C'est un réseau d'une quarantaine de filles pour la plupart françaises, qui a été démantelé cette semaine par la gendarmerie de Grasse. Les moyens qui leur permettaient de travailler ont été fournis par le réseau et, en rétribution, elles fournissaient entre 270 et 300 euros par jour. Une véritable entreprise de prostitution, mais aussi de blanchiment, car lors des perquisitions, les gendarmes ont retrouvé des armes et 64.000 euros en liquide. A la tête du réseau, un père et ses deux fils du nord de la France. Les bénéfices de leur entreprise dépasseraient le million d'euros. Depuis 5 ans, nous avons affaire a une famille, qui a mis en place une organisation criminelle, implantant un réseau de prostitution sur la Côte d'Azur et dans le Var. 14 personnes ont été arrêtées, et 8 ont été mises en examen pour proxénétisme aggravé et blanchiment. Placées en détention, elles risquent dix ans de prison. Fumer va devenir encore plus cher a compter du 6 janvier prochain. Une enquête démontre qu'un quart des cigarettes fumées dans l'Hexagone proviennent de l'étranger.

12 personnes ont été déférées cette semaine dans le cadre d'un réseau européen de prostitution de luxe. Toutes ont été présentées hier à un juge d'instruction de Grasse. Au coeur de cette affaire, qui aurait généré des centaines de milliers d'euros, un homme et ses deux fils implantés dans le Var, qui étaient sans emploi et bénéficiaient du RSA.

Les prostituées vendaient leurs charmes et des massages sur un site internet de petites annonces, bénéficiant aussi d'un appartement sur la Côte d'Azur, d'un téléphone portable et d'un kit de prostitution. C'est un réseau d'une quarantaine de filles pour la plupart françaises, qui a été démantelé cette semaine par la gendarmerie de Grasse.

Les moyens qui leur permettaient de travailler ont été fournis par le réseau et, en rétribution, elles fournissaient entre 270 et 300 euros par jour.

Une véritable entreprise de prostitution, mais aussi de blanchiment, car lors des perquisitions, les gendarmes ont retrouvé des armes et 64.000 euros en liquide. A la tête du réseau, un père et ses deux fils du nord de la France. Les bénéfices de leur entreprise dépasseraient le million d'euros.

Depuis 5 ans, nous avons affaire a une famille, qui a mis en place une organisation criminelle, implantant un réseau de prostitution sur la Côte d'Azur et dans le Var.

14 personnes ont été arrêtées, et 8 ont été mises en examen pour proxénétisme aggravé et blanchiment. Placées en détention, elles risquent dix ans de prison.

Fumer va devenir encore plus cher a compter du 6 janvier prochain. Une enquête démontre qu'un quart des cigarettes fumées dans l'Hexagone proviennent de l'étranger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne