New York : visite de la Statue de la Liberté

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Voyage au coeur d'un monument qui vient de rouvrir ses portes. Sa couronne, son bras tendu, torche en main. La statue de la Liberté est la porte d'entrée de New York. Elle a été offerte par la France aux Etats-Unis il y a 127 ans. Derrière le symbole c'est une visite à grand frisson. Ancien phare maritime à l'entrée de Manhattan, elle est l'attraction la plus visitée aux Etats-Unis: 20.000 personnes par jour. Lady Liberty accueille tous ceux qui ont un ticket. La statue de la Liberté, une affaire juteuse et un symbole. C'est le symbole de l'amitié entre la France et les Etats-Unis. Elle fut offerte par la France à l'Amérique pour le centenaire de son indépendance. D'où cette date : 4 juillet 1776. Un cadeau devenu l'emblème de l'immigration réussie. La statue est devenue immigrée américaine. Elle a commencé par être française et est devenue américaine. Auguste Bartholdi ne s'y attendait pas. Ce sculpteur français eut l'idée de ce cadeau. Il s'associa à Gustave Eiffel pour la structure intérieure. L'enveloppe en cuivre est mince, 2,5 mm, et il fallait le génie de Eiffel pour consolider l'oeuvre. Les guides racontent aujourd'hui cette histoire. Eiffel a construit une structure la plus légère possibble. La statue peut se pencher de 15 cm de chaque côté. De la base au sommet, elle mesure 93 m. Des ascenseurs permettent aujourd'hui d'éviter les escaliers. Mais pour accéder à la couronne, il faut gravir 354 marches, comme un immeuble de 22 étages. Seuls 350 tickets par jour sont vendus pour la tête de la statue. C'est complet jusqu'en février 2014. Quand on monte on voit la colonne centrale, signée Eiffel. Elle est d'origine et mene directement à la tête. On est sous les jupons de madame, une toge de plaques de cuivre rivetées. Au départ, la statue était couleur cuivre, mais elle a pris cette teinte verte, devenue légendaire, à cause de l'oxydation. Vus d'en bas, les touristes dans la couronne sont à peine visibles. La statue tourne quasiment le dos aux gratte-ciel de Manhattan. Elle regarde vers l'Europe. Les immigrants découvraient son visage en arrivant en bateau.

Voyage au coeur d'un monument qui vient de rouvrir ses portes. Sa couronne, son bras tendu, torche en main. La statue de la Liberté est la porte d'entrée de New York. Elle a été offerte par la France aux Etats-Unis il y a 127 ans. Derrière le symbole c'est une visite à grand frisson.

Ancien phare maritime à l'entrée de Manhattan, elle est l'attraction la plus visitée aux Etats-Unis: 20.000 personnes par jour. Lady Liberty accueille tous ceux qui ont un ticket. La statue de la Liberté, une affaire juteuse et un symbole.

C'est le symbole de l'amitié entre la France et les Etats-Unis.

Elle fut offerte par la France à l'Amérique pour le centenaire de son indépendance. D'où cette date : 4 juillet 1776. Un cadeau devenu l'emblème de l'immigration réussie.

La statue est devenue immigrée américaine. Elle a commencé par être française et est devenue américaine. Auguste Bartholdi ne s'y attendait pas.

Ce sculpteur français eut l'idée de ce cadeau. Il s'associa à Gustave Eiffel pour la structure intérieure. L'enveloppe en cuivre est mince, 2,5 mm, et il fallait le génie de Eiffel pour consolider l'oeuvre. Les guides racontent aujourd'hui cette histoire.

Eiffel a construit une structure la plus légère possibble. La statue peut se pencher de 15 cm de chaque côté.

De la base au sommet, elle mesure 93 m. Des ascenseurs permettent aujourd'hui d'éviter les escaliers. Mais pour accéder à la couronne, il faut gravir 354 marches, comme un immeuble de 22 étages. Seuls 350 tickets par jour sont vendus pour la tête de la statue. C'est complet jusqu'en février 2014.

Quand on monte on voit la colonne centrale, signée Eiffel. Elle est d'origine et mene directement à la tête.

On est sous les jupons de madame, une toge de plaques de cuivre rivetées. Au départ, la statue était couleur cuivre, mais elle a pris cette teinte verte, devenue légendaire, à cause de l'oxydation. Vus d'en bas, les touristes dans la couronne sont à peine visibles. La statue tourne quasiment le dos aux gratte-ciel de Manhattan. Elle regarde vers l'Europe. Les immigrants découvraient son visage en arrivant en bateau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne