Washington craignait que le Pakistan "alerte" Ben Laden du raid

Des policiers pakistanais gardent la maison de Abbottabad où a été découvert Oussama Ben Laden, le 3/5/11
Des policiers pakistanais gardent la maison de Abbottabad où a été découvert Oussama Ben Laden, le 3/5/11 (AFP/Aamir Qureshi)

Washington n'a pas informé le Pakistan de l'imminence de l'opération contre Oussama Ben Laden car il aurait pu alerter" le chef d'Al-Qaïda, a déclaré le directeur de la CIA, Leon Panetta, dans un entretien au magazine américain Time.Le Pakistan se dit très préoccupé par l'opération Ben Laden "non autorisée"

Washington n'a pas informé le Pakistan de l'imminence de l'opération contre Oussama Ben Laden car il aurait pu alerter" le chef d'Al-Qaïda, a déclaré le directeur de la CIA, Leon Panetta, dans un entretien au magazine américain Time.

Le Pakistan se dit très préoccupé par l'opération Ben Laden "non autorisée"

De leur côté, les talibans afghans, qui donnèrent refuge à Oussama Ben Laden quand ils étaient au pouvoir en Afghanistan (1996-2001), ont jugé mardi "prématuré", en l'absence de "preuves", l'annonce de la mort de Ben laden.

Des espions afghans auraient joué un rôle

"Nous avons décidé qu'une collaboration avec les Pakistanais risquait demettre en péril la mission : ils auraient pu alerter les cibles", affirme le patron de l'Agence de renseignement américaine responsable de la longue traque de l'homme le plus recherché du monde.

La présence même de "Geronimo" - le nom de code attribué à Ben Laden pour cette opération - dans cette résidence située à Abbottabad, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale pakistanaise n'était pas totalement avérée, confie M. Panetta, qui évoque des "preuves indirectes".

L'agence afghane de renseignement (NDS) a indiqué que des hommes du renseignement afghan ont découvert que la maison d'Abbottabad était "suspecte" et qu'ils l'ont signalée aux Etats-Unis.

Vous êtes à nouveau en ligne