VIDEO. Sao Tomé-et-Principe : sauvetage en haute mer de 40 marins pourchassés pour braconnage

SEA SHEPHERD / EVN

Leur navire, soupçonné de braconnage, était pourchassé depuis plusieurs mois par l'ONG Sea Shepherd. Les marins ont tous été récupérés à l'aide de radeaux.

L'organisation écologique Sea Shepherd a montre les images, mardi 7 avril, du sauvetage de 40 membres d'équipage du Thunder, un navire en train de sombrer dans les eaux de Sao Tomé-et-Principe, un archipel situé dans le golfe de Guinée. Le navire, soupçonné de braconnage, était pourchassé depuis plusieurs mois par l'ONG . Les hommes du Thunder ont tous été récupérés à l'aide de radeaux.

Une poursuite qui a duré 110 jours

Selon Sea Shepherd, le naufrage du Thunder est hautement suspect. "C'est une situation incroyablement suspecte, pour dire le moins", assure le capitaine du Bob Barker, navire-amiral de l'ONG. "Lorsque mon ingénieur en chef est monté à bord du Thunder avant qu'il ne coule, il a pu constater que le bâtiment avait été sabordé de manière délibérée", a-t-il ajouté.

L'ONG s'est lancée à la poursuite du Thunder il y a 110 jours, au large de l'Afrique du Sud, le soupçonnant de braconner dans l'océan Austral. Le bateau figure sur la liste des bâtiments soupçonnés de pêche illégale ou irrégulière établie par la Commission pour la conservation des ressources marines de l'Antarctique.

Vous êtes à nouveau en ligne