Victoire sans gloire pour le parti de Poutine aux législatives russes

(Grigory Dukor Reuters)

Le parti du Premier ministre et du président russe, Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev, a officiellement proclamé sa victoire aux élections législatives. Mais il perd sa majorité absolue à la Douma, la chambre basse du Parlement, avec un score compris entre 45 et 48%. Le scrutin, suspecté de fraudes et entaché par les pressions et répressions, confirme la perte de popularité du tandem au pouvoir en Russie.

Le président russe Dmitri Medvedev a estimé ce dimanche que les élections législatives russes montraient une "démocratie en action ". Façon à la fois de répondre aux nombreuses critiques sur le déroulement du scrutin et de prendre acte du demi-succès seulement qu'a enregistré son parti - et celui du futur candidat à la présidence Vladimir Poutine - Russie unie.

Le parti au pouvoir n'a en effet réussi à rassembler que 45,8% des voix selon les premiers résultats, qui portent sur 15% des bureaux de votes. Un sondage sortie des urnes révélé un peu plus tôt faisait état d'un résultat de 48,5%. Quoiqu'il en soit, Russie unie reste la principale force politique du pays. Mais elle perd la majorité absolue dont elle disposait à la Douma, la chambre basse du Parlement.

Ce résultat, qui avait été assez largement anticipé par de nombreux observateurs, montre que le duo Poutine-Medvedev subit l'usure du pouvoir et sa popularité chute, même si Vladimir Poutine reste le politicien le plus apprécié du pays. Mais la campagne difficile menée par l'opposition, qui a parfois présenté Russie unie comme le "parti des escrocs et des voleurs ", a porté.

 

Vous êtes à nouveau en ligne