Vente d’un arsenal contre les Etats-Unis: le russe Viktor Bout jugé coupable

(Reuters)

Il est considéré comme un des plus grands marchands d’armes clandestins du monde. Agé de 44 ans, Viktor Bout, a été reconnu coupable cette nuit par un jury fédéral de tous les chefs d’accusation qui pesaient contre lui. Il est passible d’une peine comprise entre 25 ans de prison et la perpétuité. Moscou doute du caractère "équitable" de ce jugement.

Viktor Bout, qui a inspiré le personnage joué par Nicolas Cage dans le film "Lord of War", était accusé d’avoir essayé de vendre en 2008 un arsenal de fusils et de missiles à des agents secrets américains qui se faisaient passer pour des guérilleros des FARC colombiennes. Il est aussi soupçonné d’avoir utilisé ses avions cargo pour transporter des armes en Afrique, en Amérique du Sud et au Moyen-Orient.

“Le jour où le trafiquant d’armes le plus connu du monde est mis hors d’état de nuire est à marquer d’une pierre blanche” a réagi Oistein Thorsen, de l’ONG Oxfam international.

La Russie critique un jugement "inéquitable"

Moscou a réagi très vite. Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères critique “les conditions anormalement dures” de la détention de Viktor qui visait selon lui “à le forcer à passer un accord avec la justice :” “Tout cela nous fait douter des fondements, sur lesquels est basée l’accusation et du caractère équitable de la décision judiciaire. Notre but est de parvenir à le ramener dans sa patrie”.

Vous êtes à nouveau en ligne