VIDEO. Ultime procession à Caracas pour Chavez

APTN / Reuters

La dépouille du président vénézuélien a été transférée vendredi dans une ancienne caserne de Caracas transformée en Musée de la Révolution, lors d'une procession accompagnée par des milliers de partisans.

Le gouvernement vénézuélien a finalement abandonné l'idée d'embaumer le corps de Hugo Chavez qu'il aurait fallu transférer en Russie durant plusieurs mois, samedi 16 mars. La veille, la dépouille du président vénézuélien a été transférée dans une ancienne caserne de Caracas transformée en Musée de la Révolution. La procession d'une douzaine de kilomètres à travers la capitale a été accompagnée par des milliers de partisans portant des tee-shirts à l'effigie de l'ex-président et brandissant des fanions aux couleurs nationales. .

Après neuf jours et neuf nuits au cours desquels des centaines de milliers de personnes ont défilé devant le cercueil du "Comandante", mort d'un cancer le 5 mars après 14 années passées à la tête du pays, son corps a rejoint la caserne de l'ouest de la ville, d'où Chavez avait lancé une tentative de coup d'Etat en 1992. A bord d'une jeep de l'armée, le président par intérim Nicolas Maduro, accompagné du président bolivien Evo Morales, ont ouvert le cortège motorisé le long du "Paseo de los Proceres" ("Boulevard des hommes illustres"), célèbre avenue de Caracas.

Le cercueil était transporté dans une limousine noire aux fenêtres transparentes couverte d'un drapeau vénézuélien. De part et d'autre du véhicule, des gardes du corps habillés de rouge escortaient la procession. Autour, la foule était massée en bord de route, aux balcons des immeubles, certains étaient même perchés sur des branches d'arbres pour saluer une dernière fois le "Comandante", dont la popularité parmi les plus démunis ne s'est jamais démentie.

Vous êtes à nouveau en ligne