Venezuela: un pays dans la pénombre

France 24

Le pays est touché depuis 3 jours par une coupure d'électricité géante. Un black-out aux conséquences dramatiques, des patients sont décédés dans les hôpitaux. Plus d'internet, de téléphone ou de télévision, les Vénézuéliens sont coupés du monde.

Quand la nuit tombe sur Caracas, seuls les phares des voitures éclairent la pénombre. Sur cette autoroute qui longe la capitale, les conducteurs se mettent sur les bas côté, les yeux rivés sur leur téléphone portable. 

 Bernadette Ramírez, employée dans le privé:
"Au début je ne comprenais pas pourquoi les gens s'arrêtaient sur le bord de la route mais maintenant j'ai compris: il y a du réseau par ici"

La panne de courant aurait déjà tué au moins 15 malades dans les hôpitaux. Un bilan démenti par le ministère de la Santé.

Depuis plus de 72 heures, les Vénézuéliens sont privés de lumière, d'eau, de moyens de transport, de communciations et des denrées élementaires. 

Mauricio Rivero, 49 ans, vendeur d'assurances :
"Chaque jour il faut chercher de l'eau je vis au 12e étage, chaque jour je dois monter 12 étages avec de l'eau et je dois sortir chercher de la nourriture, chaque jour est un calvaire."

Pendant ce black out géant, les scènes de pillage se sont multipliées dans cette métropole de 5 millions d'habitants, considérée comme l'une des plus
dangereuses au monde. 

Vous êtes à nouveau en ligne