Venezuela : le vice-président américain appelle l'Union européenne à reconnaître Juan Guaido comme président

Juan Guaido, qui s\'est autoproclamé président par intérim du Venezuela, à Caracas, la capitale du pays, le 15 février 2019.
Juan Guaido, qui s'est autoproclamé président par intérim du Venezuela, à Caracas, la capitale du pays, le 15 février 2019. (JUAN BARRETO / AFP)

Pour l'instant, douze pays de l'Union européenne l'ont reconnu. Il s'agit de la France, du Royaume-Uni, de l'Espagne, de l'Allemagne, de l'Autriche, du Danemark, de la Suède, du Portugal, des Pays-Bas, de l'Estonie, de la République tchèque et de la Pologne.

Le vice-président américain, Mike Pence, a exhorté, samedi 15 février, l'Union européenne à reconnaître Juan Guaido comme président du Venezuela"Il est temps que le reste du monde franchisse le pas. Nous appelons aujourd'hui l'Union européenne à faire ce pas au nom de la liberté et à reconnaître Juan Guaido comme le seul président légitime du Venezuela", a-t-il déclaré lors d'un discours devant la conférence annuelle de Munich (Allemagne) sur la sécurité.

Douze pays de l'UE ont franchi le pas

Pour l'instant, douze pays de l'Union européenne reconnaissent Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela. Il s'agit de la France, du Royaume-Uni, de l'Espagne, de l'Allemagne, de l'Autriche, du Danemark, de la Suède, du Portugal, des Pays-Bas, de l'Estonie, de la République tchèque et de la Pologne. Mais d'autres pays sont plus réticents, notamment la Grèce et l'Italie.

Juan Guaido, 35 ans, s'est autoproclamé à la présidence par intérim du Venezuela, le 23 janvier. Mais c'est toujours Nicolas Maduro, soutenu par l'armée, qui occupe le palais présidentiel à Caracas.

Vous êtes à nouveau en ligne