Venezuela : "Le président Maduro est disposé au dialogue", affirme Michel Mujica, ambassadeur en France

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Nicolas Maduro, qui a reçu le soutien de l'armée vénézuélienne, accuse les États-Unis d'inciter l'opposant Juan Guaido autoproclamé président à perpétrer un "coup d'Etat". Sur franceinfo, l'ambassadeur du Venezuela en France, estime qu'il y a "usurpation du pouvoir de la part de monsieur Guaido".

Michel Mujica, ambassadeur du Venezuela en France, a affirmé vendredi 25 janvier sur franceinfo que "le président Maduro était disposé au dialogue", alors que le président du Parlement vénézuélien, Juan Guaido, s'est autoproclamé "président" par intérim et que Nicolas Maduro, qui a reçu le soutien de l'armée, dénonce une tentative de "coup d'État". "Le président Maduro est disposé au dialogue. Il a accepté la proposition faite par le Mexique et l'Uruguay de s'assoir autour d'une table", a expliqué l'ambassadeur du Venezuela en France. Les deux pays ont proposé leur médiation pour aider à un éventuel dialogue politique.

Michel Mujica a expliqué que les évènements en cours dans son pays n'étaient pas "une révolution". Selon lui, "il faut faire attention. Il y a vraiment une usurpation du pouvoir de la part de monsieur Guaido. Ce bon monsieur essaye de prendre tout le pouvoir, le pouvoir judiciaire, la Cour suprême de justice l'exécutif, mais aussi l'Assemblée nationale. Ça c'est très grave", a-t-il estimé. L'ambassadeur estime que Juan Guaido n'est pas légitime : "C'est un député qui a été élu avec 98 000 voix. Le président Maduro a été élu avec 6 millions de voix", a-t-il rappelé.

"Emmanuel Macron aime sa souveraineté, nous aussi"

Plusieurs pays dont les États-Unis, le Canada et le Brésil ont reconnu Jauan Guaido qui s'est autoproclamé président. La France s'est contentée de soutenir "ceux qui veulent restaurer la démocratie" au Venezuela. "Depuis son arrivée au pouvoir, le président Macron a toujours attaqué le président Maduro même en le qualifiant une fois de dictateur. Je crois que les affaires françaises doivent se régler entre Français. Je crois que Macron aime sa souveraineté. Nous, c'est la même chose. Le respect de la Charte des Nations unies est très bon pour avoir de bonnes relations entre les pays", a-t-il estimé.

Le régime vénézuélien a rompu ses relations diplomatiques avec les États-Unis et donne jusqu'à dimanche aux personnels de l'ambassade américaine pour quitter son pays. De son côté, Donal Trump a demandé en urgence une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU .

Vous êtes à nouveau en ligne