Venezuela : le pays à l'arrêt

FRANCE 2

Alors que la grève générale contre le président du Venezuela, Nicolas Maduro, se poursuit, la répression a encore été sévère ce jeudi 27 juillet.

Pour forcer le président Nicolas Maduro à renoncer à l'élection d'une assemblée constituante prévue dimanche 30 juillet, l’opposition a poursuivi les blocages ce jeudi 27 juillet, au deuxième jour de la grève générale. Magasins fermées, avenues bloquées : les rues étaient désertes au petit matin. Mais la répression des manifestations était, elle, au rendez-vous.

Déjà plus d'une centaine de morts

Face aux tirs des forces de l'ordre, les opposants drapés aux couleurs du Venezuela n'avaient que des boucliers de fortune, improvisés... À Caracas, on observe des scène de chaos : les blessés sont nombreux et évacués en moto. Depuis le début des manifestations en avril, il y a déjà eu plus d'une centaine de morts. Et, dans ce pays à l'arrêt étranglé par les pénuries, beaucoup craignent que la situation ne dégénère ce weekend. Dès à présent, des milliers de personnes étaient en route vers la Colombie voisine pour trouver la nourriture dont elles sont privées dans leur propre pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne