Venezuela : bras de fer aux frontières

FRANCE 3

La situation empire au Venezuela où l'aide humanitaire n'est toujours pas parvenue. Des violences éclatent aux frontières tandis que les États-Unis assurent qu'il est temps de passer aux actes.

Sur le pont qui fait office de frontière entre la Colombie et le Venezuela, le camion de tête d'un convoi humanitaire brûle, à quelques dizaines de mètres du but. Tout se passe sous l'œil des manifestants vénézuéliens venus réclamer le passage des vivres, mais qui voient l'aide rebrousser chemin. L'armée fidèle au régime de Maduro a bloqué l'entrée à ces cartons envoyés par les États-Unis. Les manifestants sont furieux et s'en prennent aux soldats, les affrontements font une dizaine de blessés.

L'armée riposte à balles réelles

Sur un autre poste frontière avec le Brésil, le même scénario se produit. Les manifestants sont prêts à tout pour forcer le passage d'un convoi humanitaire. Ici encore l'aide est bloquée et l'armée riposte à balles réelles, faisant deux morts et des dizaines de blessés. Juan Guaido, président autoproclamé du Venezuela, souhaitait que les camions passent pacifiquement la frontière. Aujourd'hui, il change de discours. Il doit rencontrer plusieurs chefs d'État parmi lesquels Mike Pence, le vice-président américain. Il dit vouloir les convaincre de libérer le peuple vénézuélien du joug du président Maduro.

Vous êtes à nouveau en ligne