Pour le réveillon, la Colombie envoie 50 tonnes de jambon au Venezuela

Des travailleurs préparent des roulés au jambon en vue du Nouvel An, le 30 décembre 2011, à Caracas (Venezuela).
Des travailleurs préparent des roulés au jambon en vue du Nouvel An, le 30 décembre 2011, à Caracas (Venezuela). (CARLOS GARCIA RAWLINS / REUTERS)

Ces derniers jours, le manque de ce plat de fêtes a provoqué des manifestations de colère au Venezuela.

Du jambon à l'os pour un pays à l'os. La Colombie a envoyé 50 tonnes de jambon au Venezuela, où cette denrée prisée lors des fêtes de fin d'année fait défaut. Deux premiers camions sont arrivés, vendredi 29 décembre, au Venezuela. "Il y a d'autres camions prêts [à partir] mais ils n'ont pas fini les formalités", a précisé, samedi, une source de la Direction des douanes colombiennes.

Ces derniers jours, le manque de jambon à l'os a provoqué de petites manifestations de colère au Venezuela. Les habitants espéraient que cette denrée serait disponible et vendue à des prix subventionnés pour la fin de l'année, comme l'avait promis le président socialiste, Nicolas Maduro.

Maduro dénonce un "sabotage" du Portugal

Le chef de l'Etat a reconnu des accrocs dans la distribution des fameux jambons. Il a mis ces difficultés sur le compte d'un boycott international lié, selon lui, aux sévères sanctions financières infligées par Washington et à un "sabotage" du Portugal, d'où est importée cette viande.

Plongés dans une profonde crise politique et économique, les Vénézuéliens subissent de sévères pénuries d'aliments de base et de médicaments, alors que le FMI prévoit une inflation de 2 300% en 2018.