VIDEO. Malgré "les obstacles", Juan Guaido est en Colombie pour diriger l'aide humanitaire vers le Venezuela

Juan Guaido aux côtés des présidents colombien, chilien et paraguayen, à Cucuta (Colombie) le 22 février 2019.
Juan Guaido aux côtés des présidents colombien, chilien et paraguayen, à Cucuta (Colombie) le 22 février 2019. (BENJAMIN ILLY / FRANCE-INFO)

Le président autoproclamé du Venezuela a bravé l'interdiction de quitter le pays pour participer à un concert caritatif à la frontière colombienne et tenter d'ouvrir le passage à l'aide humanitaire, refusée par le chef d'Etat en exercice.  

Juan Guaido est apparu, vendredi 22 février, à Cucuta, à la frontière entre la Colombie et le Venezuela, à la veille de la date butoir qu'il a fixée pour faire entrer dans son pays un premier convoi d'aide humanitaire.

>>VIDEO. Une "guerre" de concerts de part et d'autre de la frontière entre la Colombie et le Venezuela

Le chef de file de l'opposition vénézuélienne est venu participer à un concert caritatif, bravant l'interdit chaviste de quitter le territoire. 

Jeremy Tuil / RADIO FRANCE

Après avoir assisté à ce concert organisé par le milliardaire britannique Richard Branson, Juan Guaido, qui s'est déclaré président par intérim il y a un mois, a pris la parole en fin de journée devant un entrepôt, à côté des stocks de nourriture, venus des Etats-Unis. "La question est de savoir comment nous sommes arrivés jusqu'ici aujourd’hui alors qu'ils ont interdit l'espace aérien, toutes sortes de navigation maritime. Ils ont mis des obstacles sur les routes, a affirmé Juan Guaido. Ils ont tiré sur des députés qui tentaient de rejoindre la frontière avec les caravanes de volontaires."

Mais si nous sommes ici, c'est précisément parce que les forces armées nous ont aidés dans ce processus. C’est la vérité. Merci aux peuples du monde d'avoir ouvert la porte de la liberté au Venezuela.Juan Guaidoà franceinfo

L'aide humanitaire a été réclamée par des centaines de milliers de participants au concert.

Le milliardaire Richard Branson au \"Venezuela Aid Live\", un concert caritatif qu\'il a organisé à Cucuta (Colombie) le 22 février 2019.
Le milliardaire Richard Branson au "Venezuela Aid Live", un concert caritatif qu'il a organisé à Cucuta (Colombie) le 22 février 2019. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Richard Branson, l'organisateur, s'est présenté à la foule en scandant ce mot, "Libertad"repris par le public rouge, bleu, jaune, aux couleurs du Venezuela, qui veut la libre entrée de l'aide humanitaire chez le pays voisin. Le message est martelé également par plusieurs présidents qui ont fait le déplacement, du Chili, du Paraguay... Le président de la Colombie, Ivan Duque, est également présent. "Mon message c'est que la dictature touche à sa fin. Le peuple vénézuélien veut la liberté", déclare-t-il.

Le peuple vénézuélien s'est exprimé : il dit stop à cette dictature. Aujourd'hui, il y a un président légitime, Juan Guaido et une institution légitime, l'Assemblée nationale.Ivan Duque, président de la Colombieà franceinfo

"Ce que nous voulons, c'est que l'aide humanitaire arrive, que les militaires se placent du bon côté de l'Histoire avec le rétablissement de la démocratie", poursuit le chef de l'Etat colombien.

Le pont Tienditas à Cucuta entre la Colombie et le Venezuela, le 22 février 2019.
Le pont Tienditas à Cucuta entre la Colombie et le Venezuela, le 22 février 2019. (BENJAMIN ILLY / FRANCE-INFO)

Mais pour faire entrer l'aide humanitaire réclamée par la foule, il faudra ouvrir la frontière. Les ponts qui relient la Colombie au Venezuela sont fermés. Nicolas Maduro, le président en exercice, n'a pas l'intention de laisser l'autre président poursuivre sa marche en avant...  

Vous êtes à nouveau en ligne