Le Venezuela pleure Chavez

Depuis l'annonce de la mort du président vénézuélien, Hugo Chavez, le pays tout entier semble pleurer celui qui fut pendant quatorze ans à la tête du pays.

Depuis l'annonce de la mort du président vénézuélien, Hugo Chavez, le pays tout entier semble pleurer celui qui fut pendant quatorze ans à la tête du pays.

123
"Nous avons reçu l'information la plus dure et la plus tragique que nous pouvions annoncer à notre peuple", déclare à la télévision, mardi 5 mars 2013, le vice-président vénézuélien, Nicolas Maduro. "A 16h25 [heure locale], est mort notre commandant président Hugo Chavez Frias." TELESUR / AFP
223
L'annonce de la mort d'Hugo Chavez, président au pouvoir sans partage depuis quatorze ans, plonge de nombreux Vénézuéliens dans un immense désarroi. JUAN BARRETO / AFP
323
Des veillées sont organisées dans toute l'Amérique latine (ici devant l'ambassade du Venezuela à Santiago du Chili), tandis que les autorités vénézuéliennes décrètent sept jours de deuil et des funérailles nationales. CLAUDIO SANTANA / AFP
423
Devant l'hôpital militaire où le "Comandante" s'est éteint à la suite d'un cancer dont il était atteint depuis 2011, ses partisans laissent éclater leur peine. LEO RAMIREZ / AFP
523
Dans les rues de Caracas, la capitale, des milliers de partisans incrédules s'effondrent, terrassés par la nouvelle. JORGE SILVA / REUTERS
623
De nombreux commerces ferment et les transports publics s'arrêtent, tandis que la capitale plonge dans un silence ponctué de cris de douleur. CARLOS GARCIA RAWLINS / REUTERS
723
Le lendemain, la dépouille du président Chavez est transférée de l'hôpital à l'Académie miliaire, escortée par les bérets rouges de la garde d'honneur présidentielle. LUIS CAMACHO / AFP
823
Durant les sept heures que dure la procession, sous un soleil de plomb, le convoi est entouré d'une marée humaine de plusieurs centaines de milliers de personnes souvent vêtues de rouge, la couleur des chavistes. FRANCISCO BATISTA / PRESIDENCIA / AFP
923
Jeudi, ils sont encore des dizaines de milliers à se presser devant l'Académie militaire de Caracas. GUILLERMO LEGARIA / AFP
1023
Une file d'attente de plusieurs kilomètres se forme devant le bâtiment, lieu symbolique où s'est forgée la vocation politique du président défunt, militaire de carrière. AFP
1123
Nombreux sont les Vénézuéliens qui veulent apercevoir le visage du chef d'Etat une dernière fois. Et s'il est rigoureusement interdit de photographier la dépouille, les observateurs rapportent qu'Hugo Chavez repose vêtu de son uniforme vert olive et coiffé de son légendaire béret rouge. MIRAFLORES PALACE / REUTERS
1223
Certains doivent attendre plus de neuf heures pour passer un bref instant devant le "Comandante", épuisés et affamés. LEO RAMIREZ / AFP
1323
A travers la vitre qui recouvre son cercueil, Hugo Chavez arbore un visage serein, figé dans la mort, tandis que ses partisans laissent libre cours à leur colère ou à leur tristesse. EFRAIN GONZALEZ / PRESIDENCIA / AFP
1423
Dehors, accablés par la chaleur et l'attente, certains s'effondrent avant d'avoir pu pénétrer dans l'Académie. Ils ne verront pas Chavez cette fois-ci. CARLOS GARCIA RAWLINS / REUTERS
1523
Outre les anonymes, de nombreux chefs d'Etat viennent également se recueillir devant la dépouille, comme la présidente du Brésil, Dilma Rousseff (C), accompagnée de son prédécesseur Luiz Inácio Lula da Silva (G) et d'une des filles d'Hugo Chavez, Rosa Virginia Chavez. MIRAFLORES PALACE / AP / SIPA
1623
Vendredi 8 mars 2013, ils sont des centaines de milliers à se presser, littéralement, pour assister aux obsèques d'Hugo Chavez à Caracas. LUIS ACOSTA / AFP
1723
Trente-deux chefs d'Etats assistent à ces obsèques, dont le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad (C). AFP
1823
S'extrayant de la foule, certains fidèles n'ont pas hésité à se hisser au sommet d'une statue pour brandir le drapeau vénézuélien en hommage à leur "presidente". MAXPPP
1923
Fidel Castro n'a pas fait le déplacement mais son frère oui. Le président cubain Raul Castro est venu saluer la dépouille d'Hugo Chavez.  MAXPPP
2023
L'acteur américain Sean Penn et le révérend Jesse Jackson sont également venus rendre un dernier hommage à Hugo Chavez. AP / SIPA
2123
Dans un roulement de tambour, l'Orchestre symphonique Simon Bolivar a ouvert les funérailles d'Etat en jouant l'hymne de la république vénézuélienne. MARCELO GARCIA / AFP
2223
Le vice-président Vincent Maduro a déposé sur le cercueil d'Hugo Chavez une réplique de l'épée en or du libérateur sud-américain Simon Bolivar, grande référence historique du défunt ayant inspiré sa "révolution bolivarienne". Dans un discours lyrique d'une demi-heure qui a conclu la cérémonie, l'héritier désigné d'Hugo Chavez, a promis loyauté "au-delà de la mort" au "président-comandante".   PRESIDENCIA / AFP
2323
A des centaines de kilomètres de Caracas, les Vénézuéliens de la ville de Barinas, dans l'Etat de naissance d'Hugo Chavez, ont eux aussi rendu un dernier hommage au président.  ESTEBAN FELIX / AP / SIPA
Vous êtes à nouveau en ligne