Le Venezuela a deux présidents

France 3

Au Venezuela, les affrontements s'intensifient entre forces de l'ordre et opposants au président Maduro, alors que son principal adversaire, Juan Guaidó, s'est autoproclamé président par intérim. 

La police tire sur des manifestants dans les rues de Caracas, au Venezuela. La tension est extrême mercredi 23 janvier. Les affrontements se multiplient entre les forces de l'ordre et les opposants au président Nicolas Maduro. Ils sont des dizaines de milliers à contester sa réélection. Devant une marée humaine, Juan Guaidó, son principal adversaire âgé de 35 ans, s'est autoproclamé nouveau président du Venezuela. "Je jure, déclare-t-il solennellement, d'assumer formellement les pouvoirs de l'exécutif national en temps que président en charge du Venezuela".

Trump reconnait Guaidó

Rapidement, les États-Unis se sont empressés de l'adouber par l'intermédiaire de son président Donald Trump. Sur Twitter, il explique : "Aujourd'hui, j'ai officiellement reconnu le président de l'Assemblée nationale du Venezuela Juan Guaidó comme étant le président par intérim du Venezuela". Depuis Davos, en Suisse, d'autres pays comme la Colombie et le Brésil ont suivi. Donald Trump menace même à demi-mot d'une intervention militaire si Nicolas Maduro venait à faire usage de la force : "On n’a rien prévu, mais toutes les options sont sur la table." Nicolas Maduro a également réagi. Devant ses partisans, depuis le balcon du palais présidentiel, il annonce rompre les relations diplomatiques avec les États-Unis. La tension reste tendue à Caracas, les forces de l'ordre ont renforcé leur présence dans plusieurs quartiers de la capitale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne