Au Venezuela, des heures voire des jours d'attente pour pouvoir acheter une batterie de voiture

RADIO FRANCE

Dans le pays divisé entre pro et anti-Maduro, les pénuries touchent de nombreux biens, qu'ils soient alimentaires ou non.

Au Venezuela, les pénuries sont généralisées, et touche même les batteries de voiture. À Caracas la file d'attente s'allonge devant l'un des rares centres qui en vendent. Il faut patienter plusieurs heures, voire un jour ou deux jours et parfois dormir sur place pour être sûr d'avoir une batterie.

"Aujourd'hui une batterie vaut 166 000 bolivars", déplore Enedina, 86 ans, qui patiente pour acheter une batterie. Cette somme, l'équivalent de 50 dollars, est bien supérieure au salaire minimum qui est de 18 000 bolivars, soit 6 dollars. "Devant nous il y a une cinquantaine de voitures, poursuit-elle. Nous devons attendre plusieurs heures. Aujourd'hui on nous a prévenus qu'il y avait des batteries et c'est pour ça qu'on va faire ce sacrifice et attendre..."

"On peut attendre ici deux jours entiers, déplore Enedina. Un monsieur vient de me dire qu'il y a une personne qui a dormi ici deux nuits d'affilée parce qu'il n'y avait plus de batterie pour Toyota, elles sont arrivées ce matin."

 

Vous êtes à nouveau en ligne