VIDEO. L'élection du pape, "un défi psychologique" pour le cardinal Barbarin

Marc Dana et Alexandre Dupont - France 3

L'archevêque de Lyon, un peu tendu, s'est confié aux reporters de France 3 à Rome. Selon lui, cette élection est "un grand défi psychologique, une grande date à laquelle on pense".

Les cardinaux seront coupés du monde mardi 12 mars lorsqu'ils entreront en conclave au Vatican et n'en sortiront que si un pape est élu. Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, qui prendra part au vote, s'est confié aux reporters de France 3 à Rome, affirmant que cette élection est "un grand défi psychologique, une grande date à laquelle on pense".

D'autres cardinaux qui sortaient de la période de pré-conclave n'ont pas voulu s'avancer face aux nombreuses caméras qui les attendaient aujourd'hui au Saint-Siège. Mille journalistes sont présents pour couvrir l'événement, tous à la recherche de petites phrases. Six cardinaux se seraient dégagés à l'issue des débats de ces derniers jours, selon des sources fiables, comme nous l'explique l'envoyé spécial de France 3 à Rome.

 

Vous êtes à nouveau en ligne