VIDEO. Célibat des prêtres, pédophilie... Le pape répond aux questions sensibles

ANTOINE DELCOURT - FRANCE 2

Face aux journalistes, dans l'avion qui le ramenait de Jérusalem, le souverain pontife n'a esquivé aucun des sujets délicats auxquels il est confronté. 

Le pape François s'est livré à un tour d'horizon des sujets sensibles auxquels l'Eglise est confrontée. Le souverain pontife n'a esquivé aucune question, lundi 26 mai au soir, dans l'avion qui le ramenait de Jérusalem, face aux journalistes qui l'ont suivi dans son voyage au Proche-Orient.

"Le célibat des prêtres n'est pas un dogme"

Les crimes pédophiles par des religieux sont comme "une messe noire", car les enfants "cherchent la sainteté" de Dieu en allant dans les églises, et "ces prêtres trahissent le Seigneur". "Trois évêques font l'objet d'enquêtes, dont un a été déjà condamné", a-t-il révélé. Le pape a également affirmé que "le célibat des prêtres n'est pas un dogme" dans l'Eglise, tout en défendant sa valeur, alors que l'ordination d'hommes mariés est une revendication de certains catholiques.

Interrogé sur les scandales au Vatican, et notamment sur un transfert d'argent douteux de la banque IOR à un producteur de télévision, semble-t-il par l'entremise de l'ancien numéro deux de Benoît XVI, le pape a prudemment affirmé : "L'affaire n'est pas claire". "C'est en train d'être examiné. C'est peut-être vrai. Ce n'est pas définitif." 

A l'issue d'un voyage harassant à Amman, Bethléem et Jérusalem, François a ainsi répondu pendant 40 minutes, de manière très détendue, aux journalistes, alors que son porte-parole, le père Federico Lombardi, l'encourageait à épargner ses forces.

Vous êtes à nouveau en ligne