Témoignage : ces catholiques qui quittent l'Église

FRANCE 3

Certains catholiques de France demandent à se faire débaptiser. Les affaires de pédophilie ont définitivement brisé leur lien de confiance.

Dans la vie d'Alain Tresallet, la musique a remplacé depuis longtemps la religion. Baptisé il y a soixante ans, il a dans son album photo quelques photos seulement de sa première communion. Samedi 1er septembre, il a envoyé une lettre à l'évêché pour demander à se faire débaptiser. "Ce baptême qui n'était jusque là qu'un épiphénomène dans ma vie ne signifiant plus grand-chose pour moi est devenu au fil des ans d'une lourdeur symbolique insupportable", témoigne-t-il.

Un millier de catholiques demandent à se faire débaptiser par an

Le musicien, profondément athée, a franchi le pas après des années d'hésitations. "La chose qui a peut-être fait encore plus pencher ma décision c'est ces dernières années où les actes de pédophilie sont apparus au grand jour. Savoir que l'Église a plus ou moins protéger certains prêtres pédophiles (...) est le pas le plus lourd pour moi". Récemment l'affaire Barbarin a secoué les catholiques de France et le cardinal sera bientôt jugé pour "non-dénonciation d'actes pédophiles". L'Église ne donne aucun chiffre, mais d'après une estimation de 2008, on en compterait un millier par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne