Pédophilie dans l'Église : le pape François déçoit les victimes

France 3

Le pape François a condamné sans appel dimanche 24 février les abus sexuels commis par le clergé en clôture d'un séminaire épiscopal inédit sur le sujet. Pourtant, les victimes regrettent le peu de mesures concrètes.

En plein cœur de la salle royale du Vatican, le pape François conclut un sommet inédit de quatre jours dimanche 24 février. 190 participants réunis pour assumer leur part de responsabilité face aux scandales de pédophilies au sein de l'Église catholique. Des agressions sexuelles que le souverain pontife compare à la manifestation du mal. "La personne consacrée choisie par Dieu pour guider se laisse subjuguer par sa propre fragilité humaine devenant ainsi un outil de Satan", a déclaré le pape.

"Pas une excuse"

Sur la place Saint-Pierre à l'heure de l'Angelus, les mots ne sont pas à la hauteur pour les victimes. "Je n'ai pas entendu une excuse, rien de concret, rien de juste. Ils sont là à parler d'autodestructions des responsables et des victimes. Mais ce sont eux qui nous ont détruits", déplore l'une d'entre elles, Alessandro Battaglia. Pour les associations d'aides aux victimes, les paroles du pape sont insuffisantes et arrivent trop tard. Des mesures sont toutefois envisagées : une législation interne et l'instauration d'un guide.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne